Select Page

CRITIQUES

CRITIQUES

Where Love Lives

Where Love Lives

« Ne cherche pas à être validé par les autres, par l’extérieur. Sois ta propre validation, accepte-toi tel que tu es. Trouve ta tribu, ta famille, ta famille de coeur qui sait t’aimer de manière inconditionnelle. » Billy Porter

Digger

Digger

« Tout a un rythme. Ce qui compte c’est ce que voient tes yeux, pas ton esprit (…) Est-ce que tu aurais du tabac ? Pour une cigarette. »

LE KIOSQUE

LE KIOSQUE

Je vois des magazines TV, des gens perdus aussi peut-être. Des gens qui luttent. Je vois, un mauvais accent anglais. Terrible.

Ghosts

Ghosts

« Güneşte yanmayan gölgenin kıymetini bilmez ». Qui n’a jamais été brûlé par le soleil ne connait pas la valeur de l’ombre.

Mank

Mank

Brillant, maniaque, virtuose, le dernier film de David Fincher n’en distille pas moins un arrière-goût de déception. Tentative d’explication.

Ala Changso

Ala Changso

Un, deux, trois, un, deux, trois. Le rythme d’une danse accompagne et morcelle le film de Sonthar Gyal. Une œuvre obsédante.

Le Professionnel

Le Professionnel

Ressortie du « Professionnel » sur Netflix. Un Belmondo symptomatique de la deuxième partie de sa carrière, et remarquable pour son finale.

Le Magnifique

Le Magnifique

Désormais sur Netflix, ce film réalisé par Philippe de Broca en 1973, avec Jean-Paul Belmondo et Jacqueline Bisset, nous conte la vie quotidienne et monotone du romancier François Merlin, ainsi que celle, pleine d´aventures, de son personnage et alter ego, Bob Sinclair (tout deux interprétés par Belmondo).

ADN

ADN

Le cinquième long-métrage de Maïwenn, se voulant généreux et sans frontières, nous montre les ficelles d’un cinéma narcissique, arrivé à épuisement de son style, qui se cantonne au degré zéro du réel. S’il tente de nous dire que chacun est le fruit d’une histoire, on se retrouve pourtant englué dans un présent où les dialogues et les corps n’ont aucun sens.

Garçon chiffon

Garçon chiffon

Une entrée dans la cour des grands pour Nicolas Maury, à la fois scénariste, réalisateur et tête d’affiche de ce film prometteur

Manhunter

Manhunter

La ressortie d’un classique du répertoire hollywoodien, avec ce thriller de Michael Mann, est un voyage nostalgique et immersif dans les années 1980

Drunk

Drunk

Baffe à l’hypocrisie, « Drunk » va faire mal comme, en son temps, « Festen ».

Billie

Billie

La vie complexe d’une artiste ambivalente, en proie aux dépendances les plus toxiques, qu’a tentée de comprendre la journaliste Linda Lipnack Khuel, décédée mystérieusement dans les années 1970, en pleine enquête, et donc James Erskine poursuit le travail tout en célébrant la fascination que portait Linda pour Billie.

Ailleurs

Ailleurs

Ailleurs, c’est nulle part pour le personnage du film qui cherche la sortie et la solution comme dans un jeu vidéo.

Antigone

Antigone

Adaptation fidèle du thème d’Antigone au Québec de nos jours. Une belle performance d’actrice.

Énorme

Énorme

Pour sa quatrième réalisation, Sophie Letourneur débauche un duo brillant d’interprétation, habitué de la vanne et de l’absurde, qui se retrouve embarqué dans la machine hospitalière et sentimentale d’une grossesse à moitié désirée, qui raconte nos difficultés à épouser un rôle, dans le couple comme au travail.

Tiempo Después

Tiempo Después

Pour son ultime film, « Tiempo Después », José Luis Cuerda s’essaie au difficile exercice de l’anticipation. L’occasion pour lui de revisiter une nouvelle fois le paysage historique et politique espagnol avec son humour bien à lui.

La nuit venue

La nuit venue

Un premier film à la mise en scène réussie qui révèle la dure réalité de la vie d’un chauffeur VTC immigré.

Where Love Lives

« Ne cherche pas à être validé par les autres, par l’extérieur. Sois ta propre validation, accepte-toi tel que tu es. Trouve ta tribu, ta famille, ta famille de coeur qui sait t’aimer de manière inconditionnelle. » Billy Porter

Digger

« Tout a un rythme. Ce qui compte c’est ce que voient tes yeux, pas ton esprit (…) Est-ce que tu aurais du tabac ? Pour une cigarette. »

LE KIOSQUE

Je vois des magazines TV, des gens perdus aussi peut-être. Des gens qui luttent. Je vois, un mauvais accent anglais. Terrible.

Ghosts

« Güneşte yanmayan gölgenin kıymetini bilmez ». Qui n’a jamais été brûlé par le soleil ne connait pas la valeur de l’ombre.

Mank

Brillant, maniaque, virtuose, le dernier film de David Fincher n’en distille pas moins un arrière-goût de déception. Tentative d’explication.

Ala Changso

Un, deux, trois, un, deux, trois. Le rythme d’une danse accompagne et morcelle le film de Sonthar Gyal. Une œuvre obsédante.

Le Professionnel

Ressortie du « Professionnel » sur Netflix. Un Belmondo symptomatique de la deuxième partie de sa carrière, et remarquable pour son finale.

Le Magnifique

Désormais sur Netflix, ce film réalisé par Philippe de Broca en 1973, avec Jean-Paul Belmondo et Jacqueline Bisset, nous conte la vie quotidienne et monotone du romancier François Merlin, ainsi que celle, pleine d´aventures, de son personnage et alter ego, Bob Sinclair (tout deux interprétés par Belmondo).

ADN

Le cinquième long-métrage de Maïwenn, se voulant généreux et sans frontières, nous montre les ficelles d’un cinéma narcissique, arrivé à épuisement de son style, qui se cantonne au degré zéro du réel. S’il tente de nous dire que chacun est le fruit d’une histoire, on se retrouve pourtant englué dans un présent où les dialogues et les corps n’ont aucun sens.

Garçon chiffon

Une entrée dans la cour des grands pour Nicolas Maury, à la fois scénariste, réalisateur et tête d’affiche de ce film prometteur

Manhunter

La ressortie d’un classique du répertoire hollywoodien, avec ce thriller de Michael Mann, est un voyage nostalgique et immersif dans les années 1980

Drunk

Baffe à l’hypocrisie, « Drunk » va faire mal comme, en son temps, « Festen ».