Select Page

  • Forbidden Hollywood ou quand les studios se jouaient de la censure


    Le distributeur Warner Bros France ressort en salles et en versions restaurées dix films pré-codes impérissables qui dévoilent la sexualité débridée d’une époque effervescente où les stars féminines trustaient les écrans pour leur sex-appeal à l’apogée d’une liberté de ton sans fards. Délicieusement immoraux.

SORTIES

SORTIES

Brooklyn Secret

Brooklyn Secret

Un film sur les immigrées transgenres philippines dans un New York mélancolique à la Woody Allen.

Le colocataire

Le colocataire

Le thème de la colocation très à la mode devient ici le moyen de faire se rencontrer deux hommes que tout oppose.

Il était une fois dans l’est

Il était une fois dans l’est

Dépaysant, sincère, Il était une fois dans l’est est une charmante balade entre documentaire et drame léger, une histoire ordinaire qui arrive dans un village ordinaire de la Russie actuelle.

The Room

The Room

Une métaphore sur notre capitalisme dévorant à déguster en période de pandémie confinée.

Playing men

Playing men

Un documentaire poétique sur la piste des jeux d’hommes en Méditerranée. En VOD.

Brooklyn Secret

Un film sur les immigrées transgenres philippines dans un New York mélancolique à la Woody Allen.

Le colocataire

Le thème de la colocation très à la mode devient ici le moyen de faire se rencontrer deux hommes que tout oppose.

Il était une fois dans l’est

Dépaysant, sincère, Il était une fois dans l’est est une charmante balade entre documentaire et drame léger, une histoire ordinaire qui arrive dans un village ordinaire de la Russie actuelle.

The Room

Une métaphore sur notre capitalisme dévorant à déguster en période de pandémie confinée.

Playing men

Un documentaire poétique sur la piste des jeux d’hommes en Méditerranée. En VOD.

COIN DU CINÉPHILE

COIN DU CINÉPHILE

La salle de cinéma… au cinéma !

La salle de cinéma… au cinéma !

Ces mois de confinements et d’isolements nous auront privés d’un plaisir d’évasion et d’expérience collective les plus inscrites dans notre quotidien cinéphile, la vision d’un film dans une salle de cinéma. C’est l’occasion pour ce Coin du Cinéphile de savourer les retrouvailles avec ce lieu chéri en se penchant justement sur le traitement de ce cadre dans les films. Nous pouvons perdre nos repères entre réalité et imaginaire comme dans le bien nommé Angoisse de Bigas Luna, la fiction peut surgir métaphoriquement surgir de l’écran pour apaiser nos maux dans La Rose Pourpre du Caire de Woody Allen. Cela peut être également la célébration amusée  nostalgique d’une salle en particulier dans la comédie Sous le plus petit chapiteau du monde de Basil Dearden (1957) ou Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore (1988). La tradition ancestrale de passeur d’histoire est désormais dévolue à la salle comme le montre Les Contes de la nuit de Michel Ocelot, parfois avec une second degré réjouissant dans l’horrifique Demons de Lanberto Bava. Les rédacteurs se sont également fendus de leurs souvenirs tendre et cocasse dans un texte collectif.

Bonne lecture avant un prochain Coin du Cinéphile consacré à Kathryn Bigelow.

Précédentes Thémas

La Dictature au cinéma
La Dictature au cinéma

Le vingtième siècle, celui de la naissance du cinéma (à cinq ans près), fut également traversé de nombres soubresauts sociaux et politiques qui passèrent par le prisme de ce nouvel outil d’expression. Les différents régimes autoritaires élevés au fil des décennies...

Roman Polanski
Roman Polanski

Comme souvent désormais ces dernières années, c’est dans un climat de controverse que sort le dernier film de Roman Polanski. Ce tumulte l’entourant est indissociable de sa filmographie, les drames de sa vie tout comme sa propre part d’ombre nourrissant la noirceur de...

Jacques Rozier
Jacques Rozier

On se penche sur l’art libre et bienveillant de Jacques Rozier.

Pedro Almodovar
Pedro Almodovar

A l’occasion de sa rétrospective en salles depuis le 19 juin, un Coin du Cinéphile consacré au cinéaste le plus emblématique de la nouvelle vague espagnole.