Select Page

  • PARASITE


    "Parasite" n’est pas seulement la Palme d’or du Festival de Cannes, c’est aussi l’un des plus haletants thrillers de l’année.

SORTIES

SORTIES

Les Monstres

Les Monstres

Le monument de la comédie à l’italienne ressort en salles, et sa méchanceté est toujours aussi jubilatoire.

Noureev

Noureev

Un biopic au style élégamment suranné non dénué d’une forme de sincérité.

Le daim

Le daim

Quentin Dupieux nous surprend encore avec son film le plus abouti.

Greta

Greta

Thriller à ficelles dont la valeur tient beaucoup au magnétisme pervers dont se joue Isabelle Huppert.

Les Monstres

Le monument de la comédie à l’italienne ressort en salles, et sa méchanceté est toujours aussi jubilatoire.

Noureev

Un biopic au style élégamment suranné non dénué d’une forme de sincérité.

Le daim

Quentin Dupieux nous surprend encore avec son film le plus abouti.

Greta

Thriller à ficelles dont la valeur tient beaucoup au magnétisme pervers dont se joue Isabelle Huppert.

COIN DU CINÉPHILE

COIN DU CINÉPHILE

Robert Mulligan

Robert Mulligan

Les titres de ses succès sont bien plus connus du grand public que le nom Robert Mulligan, leur discret réalisateur. Avec Sidney Lumet ou encore John Frankenheimer, il appartient à cette génération pré Nouvel Hollywood ayant débuté à la télévision. Si cette formation le rend apte à aborder tous les genres au sein de sa filmographie, il se dégage néanmoins chez lui une appétence pour le récit d’apprentissage et la perte d’innocence. Il parvient cependant à renouveler son approche du sujet par le regard sur le monde qu’incluent ces coming of age. L’observation peut être sociale dans la société ségrégationniste de Du silence et des ombres (1962), psychanalytique et glaçante dans le fascinant L’Autre (1972). Mulligan excelle à observer l’éveil aux sens à travers un regard masculin comme féminin dans Un été 42 (1971) et Un été en Louisiane (1991) et capture l’envers du conte de fée avec le Hollywood de Daisy Clover (1965). Disparu en 2008, Robert Mulligan est un auteur précieux à redécouvrir.

 

Bonne lecture avant un prochain Coin du Cinéphile consacré au Documenteur.

Précédentes Thémas

Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais
Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais

La défaite lors de la Seconde Guerre Mondiale et surtout les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui l’accélérèrent reste un traumatisme national et intime profond pour le Japon. La reconstruction passera d’abord par l’oubli puisque parallèlement au renouveau...

Le Steampunk au cinéma
Le Steampunk au cinéma

De Jules Verne à Christopher Nolan en passant par Hayao Miyazaki, retour sur plus d’un siècle de steampunk au cinéma.

La Comédie musicale
La Comédie musicale

A l’occasion de l’exposition en cours à la Philharmonie de Paris, le Coin du Cinéphile se met à la comédie musicale.

Sergio Leone
Sergio Leone

A l’occasion de la rétrospective qui lui est consacrée à la Cinémathèque française, le Coin du Cinéphile revient sur l’art de Sergio Leone.