Select Page

COIN DU CINÉPHILE

COIN DU CINÉPHILE

Roman Polanski

Roman Polanski

Comme souvent désormais ces dernières années, c’est dans un climat de controverse que sort le dernier film de Roman Polanski. Ce tumulte l’entourant est indissociable de sa filmographie, les drames de sa vie tout comme sa propre part d’ombre nourrissant la noirceur de...

Pedro Almodovar

Pedro Almodovar

A l’occasion de sa rétrospective en salles depuis le 19 juin, un Coin du Cinéphile consacré au cinéaste le plus emblématique de la nouvelle vague espagnole.

Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais

Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais

La défaite lors de la Seconde Guerre Mondiale et surtout les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui l’accélérèrent reste un traumatisme national et intime profond pour le Japon. La reconstruction passera d’abord par l’oubli puisque parallèlement au renouveau...

Roman Polanski

Comme souvent désormais ces dernières années, c’est dans un climat de controverse que sort le dernier film de Roman Polanski. Ce tumulte l’entourant est indissociable de sa filmographie, les drames de sa vie tout comme sa propre part d’ombre nourrissant la noirceur de...

Pedro Almodovar

A l’occasion de sa rétrospective en salles depuis le 19 juin, un Coin du Cinéphile consacré au cinéaste le plus emblématique de la nouvelle vague espagnole.

Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais

La défaite lors de la Seconde Guerre Mondiale et surtout les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui l’accélérèrent reste un traumatisme national et intime profond pour le Japon. La reconstruction passera d’abord par l’oubli puisque parallèlement au renouveau...

CHRONIQUES

CHRONIQUES

Kanal / Ils aimaient la vie

Kanal / Ils aimaient la vie

« Kanal » ravive le spectre de la guerre. Avec cette odyssée humaine, Andrzej Wajda filme le « romantisme de l’horreur » dans la tourmente de l’insurrection de Varsovie et les convulsions de l’Histoire de la Pologne. Dantesque en version restaurée 4K distribuée par Malavida.

« Les Amours d’une blonde » et « Au feu les pompiers » de Milos Forman

« Les Amours d’une blonde » et « Au feu les pompiers » de Milos Forman

« Les amours d’une blonde » ouvre et referme la parenthèse de vie douce amère d’une jeune ouvrière en quête d’un amour durable. Milos Forman improvise une tragi comédie qui a la verdeur cruelle d’une poésie brute. Avec « Au feu les pompiers », il peint au vitriol l’incompétence et l’hypocrisie administrative qu’il dégonfle comme une baudruche dans une farce pyrotechnique. En versions restaurées 4K.

Tess

Tess

Roman Polanski adapte Thomas Hardy dans une oeuvre imparfaite mais formellement somptueuse dans son souffle romanesque.

Revoir Pabst

Revoir Pabst

G.W.Pabst aura inspiré deux mythes, celui de « la Divine », Greta Garbo et « Loulou », Louise Brooks, sa muse cinématographique, mais il reste un réalisateur torturé par le traumatisme de la guerre, cette blessure de l’âme
qui refuse de cicatriser…Gros plan sur deux oeuvres majeures et la version allemande de « l’opéra de quatre sous ».

Quand passent les cigognes

Quand passent les cigognes

« Quand passent les cigognes » est une allégorie de la guerre. Boris et Veronika transcendent leur amour dans un vertige mutuel à faire « pleurer dans les datchas » même si « Moscou ne croît pas aux larmes ». Mikhaïl Kalatozov délivre ici un manifeste pacifiste au romantisme dévastateur. En version restaurée 4K.

Adieu Philippine

Adieu Philippine

Bien que très inconséquent, badin voire burlesque d’abord, « Adieu Philippine » se révèle en fait bien plus riche et profond qu’il n’en a l’air ; un vrai bijou, le premier et peut-être le meilleur film de son auteur.

Kanal / Ils aimaient la vie

« Kanal » ravive le spectre de la guerre. Avec cette odyssée humaine, Andrzej Wajda filme le « romantisme de l’horreur » dans la tourmente de l’insurrection de Varsovie et les convulsions de l’Histoire de la Pologne. Dantesque en version restaurée 4K distribuée par Malavida.

« Les Amours d’une blonde » et « Au feu les pompiers » de Milos Forman

« Les amours d’une blonde » ouvre et referme la parenthèse de vie douce amère d’une jeune ouvrière en quête d’un amour durable. Milos Forman improvise une tragi comédie qui a la verdeur cruelle d’une poésie brute. Avec « Au feu les pompiers », il peint au vitriol l’incompétence et l’hypocrisie administrative qu’il dégonfle comme une baudruche dans une farce pyrotechnique. En versions restaurées 4K.

Tess

Roman Polanski adapte Thomas Hardy dans une oeuvre imparfaite mais formellement somptueuse dans son souffle romanesque.

Revoir Pabst

G.W.Pabst aura inspiré deux mythes, celui de « la Divine », Greta Garbo et « Loulou », Louise Brooks, sa muse cinématographique, mais il reste un réalisateur torturé par le traumatisme de la guerre, cette blessure de l’âme
qui refuse de cicatriser…Gros plan sur deux oeuvres majeures et la version allemande de « l’opéra de quatre sous ».

Quand passent les cigognes

« Quand passent les cigognes » est une allégorie de la guerre. Boris et Veronika transcendent leur amour dans un vertige mutuel à faire « pleurer dans les datchas » même si « Moscou ne croît pas aux larmes ». Mikhaïl Kalatozov délivre ici un manifeste pacifiste au romantisme dévastateur. En version restaurée 4K.

Adieu Philippine

Bien que très inconséquent, badin voire burlesque d’abord, « Adieu Philippine » se révèle en fait bien plus riche et profond qu’il n’en a l’air ; un vrai bijou, le premier et peut-être le meilleur film de son auteur.