Pays : Italie

La dame sans camélias

L’argument sardonique de « La dame sans camélias » jette un regard cru et sans fard sur l’époque où le film fut tourné. Second opus du cinéaste de Ferrare, il dévoile l’envers du décor du cinéma et l’engrenage chimérique d’une célébrité contrainte comme le sourire embué de larmes de Lucia Bosé prise dans les rets de Cinecittà.

Read More

Le nom de la rose

« Le Nom de la rose » revient en force sur les écrans dans une version restaurée 4K supplantant les précédentes. L’occasion de revisiter quelques facettes de ce thriller médiéval inspiré ; parfois controversé pour ses anachronismes et qui nous plonge au cœur de l’obscurantisme religieux, à l’époque des hérésies et des sombres heures de l’Inquisition.

Read More

Stromboli

De toute l’œuvre néo-réaliste rossellinienne émergent, comme une constante, les préoccupations humanitaires, les valeurs spirituelles de l’homme par quoi il se découvre et se sauve. Il n’y a que la foi qui puisse sauver. Partant, chaque film qui émane de cette période
est un authentique acte de foi. Stromboli en est la quintessence.

Read More

Trois films de Pietro Germi sur fond de terre brûlée sicilienne

Pietro Germi figure un peu comme un outsider ou, en tous les cas, le mal aimé du cinéma italien de l’âge d’or. Et les occasions de réhabiliter son cinéma enclin à la dénonciation sociale jugé parfois moralisant et édifiant mais toujours captivant et divertissant ne sont pas légion. Le distributeur Tamasa vient de pourvoir à cette injustice en sortant trois films invisibles en versions remasterisées.

Read More

La Légende du saint buveur

« La Légende du saint-buveur » est le récit des déboires d’un ivrogne invétéré, touché par la grâce après avoir perçu une aumône miraculeuse et qui, dans une fuite en avant éperdue, sombre dans l’abîme de son addiction pour s’abandonner à sa mort. Dans ce film introspectif tout en demi-teinte, Ermanno Olmi fait entendre la petite musique du non-dit avec une force allégorique quasi mystique. Saisissant et hypnotique dans sa version nouvellement restaurée…

Read More

Bandits à Orgosolo. Sortie Blu-Ray/ DVD chez Carlotta (en version restaurée).

S’il est un chef d’œuvre à découvrir promptement, c’est bien « Bandits à Orgosolo » honoré en 1961 du prix de la meilleure première œuvre à la Mostra de Venise. Oeuvre circonstancielle, directe, poignante, tournée avec des non-acteurs dans leur propre rôle de composition de bergers mutiques. Western sarde, le film dégage cette authenticité palpable et palpitante qui ne tombe jamais dans le mélo sentimental ou compassionnel.

Read More

La Strada

Avec « La strada », Federico Fellini transfigure la désespérance hébétée de l’Italie d’après guerre et ses laissés pour compte en créant de toutes pièces une manière de chimère et de conte de fées chaplinesques dans un tour néo-réaliste. Chef d’œuvre en version restaurée 4K.

Read More

Il Bidone

« Il bidone » marque le point culminant, l’apogée en quelque sorte du courant néo-réaliste. Cette vision corrosive de la duperie humaine évolue de la comédie vers la tragédie dans un climax implacable pour achopper sur l’humanité la plus misérabiliste. Noirceur garantie en version restaurée 4K.

Read More

Italia, le feu, la cendre

Peu accommodant pour le spectateur non-cinéphile, on pourrait dire d’Italia, le feu, la cendre, qu’il prêche des convertis. Reste que ce prêche est plein de panache savant.

Read More

Caravage

Faut-il séparer l’artiste de son œuvre ? Michel Placido ne se pose pas la question dans son dernier long métrage, Caravage. Il répond que non, au moyen d’un grand ballet esthétique.

Read More

Théorème

Fantaisie surréaliste, « Théorème » traduit sans ambiguïté les obsessions existentielles de Pier Paolo Pasolini. Artiste intellectuel maudit à l’homosexualité revendiquée, il livre ici un plaidoyer pro-domo. Un temps jugée scabreuse et taxée d’obscénité, la parabole filmique déclencha une controverse sulfureuse à sa sortie en 1968. Relecture de ce monument de provocation sous l’angle de la morale sexuelle.

Read More

Cadavres exquis

Les cadavres exquis du titre évoquent les dépouilles parcheminées de l’ossuaire de Palerme autant que l’ hécatombe de dignitaires de justice froidement assassinés. Dans ce climat chargé de gravité mortuaire, Francesco Rosi épingle la collusion des pouvoirs politico-judiciaires dans les années de plomb qui secouent l’Italie. A redécouvrir en version restaurée.

Read More

Main basse sur la ville

Loin de paraître datés, les films de Francesco Rosi apparaissent aujourd’hui plus prégnants que jamais. A la charnière du documentaire et de la fiction réaliste, ils appartiennent au genre didactique, qui explorent les zones d’ombre et l’opacité de la réalité sociale italienne comme l’on assemble les fragments d’un puzzle tout en ménageant une fin ouverte. Focus sur un thriller politique quasi intemporel.

Read More