In Viaggio

Article écrit par

Suivre un pape voyageur, humble et modeste, dans sa mission de paix.

Les migrants de Lampedusa

Habemus papam, on peut le dire quand on voit ce magnifique film documentaire de Gianfranco Rosi sur sa sainteté le pape François à travers tous ses déplacements dans le monde entier. Le réalisateur originaire d’Asmara en Érythrée est lui aussi passionné par les voyages comme le prouve son premier film sorti en 1993, Boatman. Depuis, il a réalisé de nombreux documentaires qui ont marqué les esprits comme Sacro Gra en 2013, Fuocoammare en 2016 et Ours d’Or au festival de Berlin et Notturno en 2020 présenté dans la sélection officielle de la Mostra de Venise tout comme son dernier film, In Viaggio.

En neuf ans de pontificat, ce pape voyageur aura effectué 37 voyages et visité 53 pays. A travers des images d’archives inédites du Vatican notamment et d’extraits de films comme son Fuocoammare, mais aussi Notturno, Iracema de Jorge Bodanzky et Orlando Senna, et Loin du Vietnam du collectif emmené par Joris Ivens et quelques autres, et en les montant de façon parfaite et émouvante, Gianfranco Rosi est arrivé à retracer les discours et les attitudes du pape à travers 21 voyages dont les plus émouvants sont bien sûr celui effectué en Arménie en 2016, aux Emirats arabes unis en 2019, à Lampedusa en 2013, en Israël et en Palestine en 2014.

Voyage, voyage

C’est parce qu’il a su trouver les mots pour défendre le sort des migrants à Lampedusa qu’il a ému le réalisateur qui leur avait ensuite consacré un film en 2016. Car, outre d’avoir compilé un ensemble de documentaires et d’actualités, Gianfranco Rosi a lui-même, avant de terminer son film, accompagné le pape dans deux de ses voyages : à Malte et au Canada. « Le fait d’avoir voyagé avec François, écrit-il dans sa note d’intention du film, d’être là physiquement, a instantanément influencé ma façon de penser, en tant que caméraman et réalisateur. Ces voyages étaient très différents de ceux dont je n’avais vu que des rushes. J’ai pris conscience, avec force, de la nécessité d’aborder In Viaggio comme un film en évolution constante, tout comme le sont les voyages du pape. C’est ce que j’ai essayé de garder à l’esprit lorsque j’ai intégré les images que j’ai tournées moi-même. Il est vain de chercher à clôturer ce film : cela irait à l’encontre de sa nature évolutive, alors qu’il est résolument tourné vers l’avenir, qu’il cherche à perpétuer les occasions de nouvelles rencontres, et à continuer de toujours apprendre et comprendre. »

Le pape observant le monde

Il est vrai que le film apporte une dimension plus humaine, voire humaniste, à ce pape François dont on admirera l’intelligence, l’humilité et la fragilité lorsqu’il fait ces voyages dans le but difficile d’apporter la paix aux hommes. Et c’est un pape admirable qui ne pourra que convaincre bien sûr ses fidèles mais aussi, sinon donner la foi, du moins forcer l’admiration de ceux qui pourraient douter de l’existence de Dieu ou, plus simplement, de la grandeur de l’Eglise. « In Viaggio est un film qui observe le pape en train d’observer le monde », confie le réalisateur, mais c’est aussi sans doute bien plus que cela.

 

Réalisateur :

Année :

Genre :

Pays :

Durée : 80 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

WESTFIELD STORIES SAISON 2

WESTFIELD STORIES SAISON 2

Interview de Nathalie PAJOT, Directrice Marketing France d’Unibail-Rodamco-Westfiel. Elle nous présente la deuxième édition du Festival de courts-métrages Westfield Stories auquel est associé Kourtrajmé, le collectif de jeunes cinéastes crée par Ladj Ly.

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Le cinéma de Mani Kaul dépeint subtilement la manière dont la société indienne traite ses femmes. On peut qualifier ses films d’art et essai tant ils se démarquent de la production commerciale et sont novateurs par leur forme originale. Avec une âpreté et une acuité douloureuses, le réalisateur hindi décline le thème récurrent de la femme indienne délaissée qui subit le joug du patriarcat avec un stoïcisme défiant les lois de la nature humaine. Un mini-cycle à découvrir de toute urgence en salles en versions restaurées 4K.

Le chant des vivants

Le chant des vivants

Quitter son pays, essuyer les coups, traverser la mer… Mais si le pire était à venir ? Survivre n’est pas un tout. Cécile Allegra propose à de jeunes exilés de penser l’après, par l’art-thérapie. Le chant des vivants est une douloureuse mélodie de laquelle advient une merveille cinématographique.