Select Page

Genre : Comédie dramatique

« Les adolescentes » (1960) et « Guendalina » (1957) d’Alberto Lattuada

« C’était le temps de douceur irrévocable alors que se découvrait aux regards juvéniles la misérable scène du monde en une vision de paradis. » (Giacomo Leopardi)
Alberto Lattuada revient en force sur les écrans avec deux œuvres conjointes qu’on ne se lassera pas de (re)découvrir : « Guendalina » et « les adolescentes ». Dans ce qu’on pourrait considérer ,à l’épreuve du temps ,comme un diptyque sur les émois amoureux d’une adolescence perturbée et contrariée, Lattuada explore le difficile arrachement à la quiétude enfantine et l’éveil à la taraudante sexualité. A l’ombre des jeunes filles en fleur….

Read More

Trois étés

Film sur la crise que traverse le Brésil, ce film sait aussi faire sourire et surprendre.

Read More

Adieu Philippine

Bien que très inconséquent, badin voire burlesque d’abord, « Adieu Philippine » se révèle en fait bien plus riche et profond qu’il n’en a l’air ; un vrai bijou, le premier et peut-être le meilleur film de son auteur.

Read More

Tu mérites un amour

Passée par l’école Kechiche, essayant d’en adopter les méthodes, Hafsia Herzi ne parvient pas à rendre sa parole claire ni intelligible. Un film sur la vie, l’amour, la haine, qui manque de singularité, d’intérêt, de poésie, de cinéma.

Read More

La Famille

Dans « La Famille », Ettore Scola déroule sur huit décennies le présent et le futur à la dérive d’une dynastie familiale de la bourgeoise patricienne de Rome. Un fleuve au long cours ininterrompu de mornes existences, seulement agité par les vagues successives de la nostalgie. En version restaurée.

Read More

Sibyl

Un film qui nous caresse quand on voudrait qu’il nous brûle.

Read More

Sibyl

Pousser la femme dans tous ses états, c’est ce que réussit la réalisatrice Justine Triet avec Virginie Efira en psychanalyste-écrivaine-maman.

Read More

Mais vous êtes fous

Inspiré d’un fait divers, le film reste sobre dans sa description du propos et évite ainsi de tomber dans les clichés en tout genre concernant la drogue. Cependant, à trop vouloir être descriptif, les intentions de la réalisatrice se perdent et l’on reste sur notre faim.

Read More

Travail au noir

Usant jusqu’à la trame de la dissonance, Jerzy Skolimowski laisse éclater un ton iconoclaste qui renouvelle avec bonheur la litanie amère des films-constats auxquels nous a habitué le désarroi polonais. Ressortie en salles.

Read More

Chaussure à son pied

Par la satire sociale, cette comédie de moeurs tourne en dérision les travers de l’institution maritale. Entre Cendrillon et Le Roi Lear, la pochade étrille la misogynie patriarcale à travers la figure tutélaire de butor histrionique joué avec force cabotinage par Charles Laughton. Falstaffien en coffret dvd blue-ray.

Read More

Bêtes blondes

Une nouvelle production Ecce Films en quête de nouveauté ; à la recherche d’un étrange enchantement, Alexia Walther et Maxime Matray convoquent les traumas d’un acteur, oublié et oublieux.

Read More

Euforia

Malgré une mise en scène plutôt convenue, le film tient son pari « d’euphorie » face à la maladie.

Read More

Ange

« Ange » est un opus de transition dans la filmographie audacieuse de Ernst Lubitsch. Le cinéaste réussit un coup de billard à trois bandes avec la censure du code Hayes en abordant le sujet tabou de la tentation adultérine dans le couple considérée du point de vue de la femme. Emoustillant en version restaurée.

Read More

Monsieur

Dans une société indienne où le déterminisme social est toujours aussi présent, une histoire d’amour pas si impossible.

Read More

Rêves de femmes

Ces rêves de femmes sont des rêves de papier glacé et les reflets kitch des chromos des romans-photos . Ingmar Bergman détourne les codes d’un genre mineur en vogue pour dénoncer l’ordre moral bourgeois de l’époque. Ressortie inédite.

Read More

Cycle Ozu ou le goût de la monotonie

Eté 2020: le distributeur Carlotta ressort en salles l’intégrale des films couleurs remastérisés du maître japonais porté à l’introspection des états d’âmes familiaux. Sont projetés : Dernier Caprice, Bonjour, Le Goût du Saké, Fin d’Automne, Herbes flottantes & Fleurs d’équinoxe. Focus

Read More

Bienvenue en Sicile

« Bienvenue en Sicile » se présente comme une comédie à l’italienne avec le petit plus du film historique dévoilant un pan méconnu de la dernière guerre mondiale.

Read More

Mala junta

Premier long métrage chilien sur la tragédie des Indiens Mapuches, « Mala Junta » renoue avec le cinéma militant.

Read More

The Truman Show

En mettant en scène « The Truman Show » comme un film d’anticipation, Peter Weir porte un regard lucide et visionnaire sur les dangers d’une société médiatique toujours plus nocive.

Read More

Henry Fool (1998)

Un aboutissement pour Hal Hartley dont les thèmes s´harmonisent avec ce si singulier mélange de rires et de larmes.

Read More

Simple Men (1992)

La quête du père par deux frères les mène à l’amour. Hal Hartley se balade entre romance, western et film d’apprentissage avec l’aisance d’un formaliste visuel et sonore plein de charmes.

Read More

Riz amer

Ne sacrifiant jamais le message à la rigueur narrative, De Santis livre un des sommets du néoréalisme et révèle des talents majeurs du cinéma italien.

Read More

Eyes Wide Shut

Achevé quelques jours seulement avant la mort de Stanley Kubrick, « Eyes Wide Shut » n´a pas encore livré tous ses secrets.

Read More