Select Page

Année : 1962

Adieu Philippine

Bien que très inconséquent, badin voire burlesque d’abord, « Adieu Philippine » se révèle en fait bien plus riche et profond qu’il n’en a l’air ; un vrai bijou, le premier et peut-être le meilleur film de son auteur.

Read More

Les Recrues

Le premier film de Bertolucci, pasolinien en diable, est une bien belle manière de découvrir l’ensemble de son oeuvre pour une première approche ou un dernier hommage.

Read More

Tempête à Washington (Advise and Consent)

A chaque fois où les États-Unis se parent d’un nouveau Président, demeure nécessaire, la (re)découverte d’une oeuvre comme « Tempête à Washington », de garder l’oeil sur la « réalité » d’une fonction politique.

Read More

Un singe en hiver

Verneuil aux commandes et Audiard qui mitraille de sa plume acerbe : ressortie de « Un singe en hiver » ou comment la jeunesse côtoie la lune le temps d’une douceur musicale.

Read More

Le Doulos (1962)

Un polar aussi disparate qu´intrigant : ressortie du « Doulos » à l’occasion de la rétrospective consacrée à Melville.

Read More

Lolita (1962)

Raillé par la critique à sa sortie, « Lolita » mérite une réhabilitation. Classique, certes, mais aussi poétique, sensuel et douloureux, le film annonce avec élégance les obsessions à venir de Kubrick.

Read More

Vivre sa vie

Pourquoi revoir ou découvrir Vivre sa Vie, un des premiers longs métrages réalisés par Jean-Luc...

Read More

Le fanfaron (1962)

Réalisé en 1962 par Dino Risi, avec Vittorio Gassman (Bruno) et Jean-Louis Trintignant (Roberto), Le Fanfaron narre la virée rocambolesque qu´entreprennent deux hommes, deux inconnus que tout oppose.

Read More

Électre (Michael Cacoyannis, 1962)

A l’occcasion de la projection de « Electre » dans le cadre de l’exposition du Louvre « Théâtre et Pouvoir », retour sur l’approche cinématographique de la tragédie antique dans le film de Michalis Cacoyannis.

Read More

Les deux colonels (I Due colonnelli)

L´édition dvd sauve des oubliettes de l´histoire cinématographique cette comédie italienne de 1962. Qui, sinon, se souviendrait de l´affrontement entre le stakhanovisme burlesque de Toto et le flegme tout en sobriété pince-sans-rire de Walter Pidgeon ?

Read More

La Rumeur

La Rumeur est un film très bien réalisé, mené par la main experte de William Wyler qui met en scène une magnifique descente sociale, psychologique et physique. C’est aussi un véritable bonheur que de retrouver Audrey Hepburn à l’écran dans un rôle qu’elle incarne parfaitement.

Read More

Les Jours comptés (I giorni contati – Elio Petri, 1962)

« Les Jours comptés » est une parabole existentialiste sur l’irruption de la mort dans la routine quotidienne d’un prolétaire. Cesare Conversi, l’artisan- plombier de cette fantasmagorie à la noirceur grinçante comme un tuyau, développe une hypocondrie existentielle. Dix ans avant « La Classe ouvrière ira au paradis » du même Petri, le film est un magistral brûlot politique sur l’inanité du labeur ouvrier dans une société italienne en plein boom économique.

Read More

Sanjuro

« Yojimbo » campait le personnage de justicier Sanjuro dans une bourgade aux allures westerniennes. « Sanjuro » monte d’un cran dans la parodie et dépasse les conventions du jidai-geki en exhibant crûment l’artifice du chambara.

Read More

La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson, 1962)

Préludant aux films d’Alan Clarke dans leur approche dénonciatrice des << borstals >>, « La Solitude du coureur de fond » est une oeuvre anti-establishment corrosive qui vient saper l’autorité institutionnelle dans un suprême bras d’honneur. L’esprit subversif qui la parcoure annonce << If >> de Lindsay Anderson (1968) encore plus radical dans sa charge contre les << public schools >>.

Read More

Les Fiancés (I fidanzati – Ermanno Olmi, 1963)

Avec << Les fiancés >> , Ermanno Olmi choisit le parti-pris de dédramatiser sa narration. L’exil temporaire d’un ouvrier soudeur en Sicile est le prétexte pour << resouder >> les liens avec sa fiancée. Le cinéaste y montre comment l’éloignement peut abolir la temporalité en exacerbant le souvenir de l’autre. Le silence de l’amour.

Read More