Select Page

Génération documentaire 40 ans de cinéma aux Films d’ici

Article écrit par

Le programme de la Cinémathèque du documentaire est consacré cet automne au Films d’Ici, société phare de la production indépendante depuis 40 ans. Jusq’au 21 décembre.

Après le cycle consacré au documentariste hollandais Johan Van der Keuken en janvier dernier, la Cinémathèque du documentaire se consacre cet automne aux auteurs qui ont été accompagnés par la société de production les Films d’Ici, depuis près de quarante ans. Il s’agit avec ce nouveau cycle, selon les propres termes des organisateurs, de « Revivifier la mémoire d’une génération qui a incarné, de 1978 à aujourd’hui, l’irruption sur le devant de la scène du cinéma documentaire d’auteur.« 

Les Films d’Ici ont donc accompagné des auteurs talentueux tout au long des dernières décennies et ont contribué à donner ses lettres de noblesse à un documentaire de création toujours en prise avec la société. De grands noms figurent à son catalogue dont certains sont présents pour cette rétrospective tels que Claire Simon, Nicolas Philibert, Denis Gheerbrant, Richard Dindo, Nurith Avir, Patricio Guzmán, Carmen Castillo, Marie Dumora, Arnaud des Pallières. Du beau monde pour une programmation alléchante, avec, par exemple, des Focus consacrés à Nicolas Philibert, dont certains des films ressortent cet automne en salles ; à Marie Dumora, qui a ancré son oeuvre dans l’est de la France ; ou encore à Luc  Moullet, auteur emblématique des Films d’Ici. Il ne faudra pas manquer, parmi tant de films proposés, à titre d’exemple, le Ernesto « Che » Guevara journal de Bolivie  de Richard Dindo (1994) ou la Récréation de Claire Denis (1993).

À noter qu’une Master Class sera consacrée le samedi 8 décembre à 17h aux producteurs historiques Richard Copans et Serge Lalou. Ce sera l’occasion de mieux comprendre leur rôle dans la naissance et la création d’un film et surtout la vision qu’ont de leur métier ces producteurs indépendants et qui pourrait se résumer par une phrase de Richard Copans selon laquelle : « Qui dit auteur croit qu’un regard peut nous aider à mieux voir. »

 

Le programme : https://www.bpi.fr/sites/SiteInstitutionnel/contents/Contenus/agenda/cycle/generation-documentaire.html

 

Année :

Genre :

Pays :


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

La Terrasse

La Terrasse

« La terrasse » est une œuvre à la charnière de deux époques qui vient sonner le glas de la comédie à l’italienne. La satire grinçante livre sans concession un portrait en demi-teinte et au vitriol de la crise existentielle de cinq quinquagénaires vieillissants qui évoluent dans une sphère intellectuelle de gauche sclérosée. Les scénaristes de légende Age et Scarpelli prennent ici le pouls d’une société italienne malade de son conformisme.

Le Soldatesse (des filles pour l’armée)

Le Soldatesse (des filles pour l’armée)

« Le Soldatesse » porte un regard féministe existentialiste sur ces femmes en déshérence, butin de guerre, enrôlées de force afin d’approvisionner les bordels militaires de campagne lors de l’invasion hellénique par les troupes d’occupation italiennes expédiées en 1941 sur une rodomontade du Duce. Illustrant une page sombre de l’occupation italienne, ce road-movie sur fond de guerre chaotique fut ignoré à sa sortie pour le défaitisme et le fiasco militaire qu’il traduisait par son naturalisme. Décryptage.