Select Page

  • LA FAMILLE


    Dans « La Famille », Ettore Scola déroule sur huit décennies le présent et le futur à la dérive d’une dynastie familiale de la bourgeoise patricienne de Rome. Un fleuve au long cours ininterrompu de mornes existences, seulement agité par les vagues successives de la nostalgie. En version restaurée.

SORTIES

SORTIES

Le Déserteur

Le Déserteur

Film rêvé, et cauchemar sur la guerre, la force de ce second film s’impose comme une évidence.

Scary Stories

Scary Stories

Un film d’horreur plus profond qu’il n’y paraît sous ses oripeaux parfois convenus. Un supplément d’âme qui doit beaucoup à Guillermo Del Toro, producteur et co-scénariste du film.

Perdrix

Perdrix

Une merveille romantico-burlesque, par un vrai talent en devenir de la comédie française stylisée. Un film que nous avons découvert à la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes 2019.

Nuits magiques

Nuits magiques

Hommage vibrant au cinéma italien, mais dont l’exubérance tourne trop rapidement à vide.

Le Déserteur

Film rêvé, et cauchemar sur la guerre, la force de ce second film s’impose comme une évidence.

Scary Stories

Un film d’horreur plus profond qu’il n’y paraît sous ses oripeaux parfois convenus. Un supplément d’âme qui doit beaucoup à Guillermo Del Toro, producteur et co-scénariste du film.

Perdrix

Une merveille romantico-burlesque, par un vrai talent en devenir de la comédie française stylisée. Un film que nous avons découvert à la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes 2019.

Nuits magiques

Hommage vibrant au cinéma italien, mais dont l’exubérance tourne trop rapidement à vide.

COIN DU CINÉPHILE

COIN DU CINÉPHILE

Pedro Almodovar

Pedro Almodovar

Avec le récent Douleur et gloire (2019), Pedro Almodóvar nous a offert un des opus les plus personnels et touchants de sa filmographie. Cette forme intime et feutrée prolonge l’approche du superbe Julieta (2016). Dans l’Espagne post-franquiste de la Movida, l’exubérance dominait dans le tapageur Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (1979). Mais Almodóvar sait déjà manier l’émotion et la provocation dans une œuvre de transition telle que Attache-moi (1990) qui amorce une tonalité plus sobre dans les beaux odes féminins Talons aiguilles, La Fleur de mon secret (1995) et le chef d’œuvre Tout sur ma mère (1999). Dès lors le réalisateur n’a plus besoin de choisir, la subversion, l’émotion, les audaces narratives et formelles forment un tout dans Parle avec elle (2002), La Mauvaise éducation ou encore La Piel que habito (2011). Les excès et les artifices n’ont désormais plus cours pour un maître sûr de son art.

Précédentes Thémas

Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais
Le traumatisme nucléaire dans le cinéma japonais

La défaite lors de la Seconde Guerre Mondiale et surtout les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki qui l’accélérèrent reste un traumatisme national et intime profond pour le Japon. La reconstruction passera d’abord par l’oubli puisque parallèlement au renouveau...

Le Steampunk au cinéma
Le Steampunk au cinéma

De Jules Verne à Christopher Nolan en passant par Hayao Miyazaki, retour sur plus d’un siècle de steampunk au cinéma.

La Comédie musicale
La Comédie musicale

A l’occasion de l’exposition en cours à la Philharmonie de Paris, le Coin du Cinéphile se met à la comédie musicale.