Select Page

Lune de miel mouvementée (Once Upon a Honeymoon)

Article écrit par

Lune de miel mouvementée est un film de 1942 sur la Seconde guerre mondiale qui met en scène un triangle amoureux. Katie, une jeune chanteuse américaine épouse sans le savoir un baron proche des nazis et le journaliste qui enquête sur son mariage avec l’âme damnée d’Hitler tombe amoureux d’elle et la poursuit durant sa […]

Lune de miel mouvementée est un film de 1942 sur la Seconde guerre mondiale qui met en scène un triangle amoureux. Katie, une jeune chanteuse américaine épouse sans le savoir un baron proche des nazis et le journaliste qui enquête sur son mariage avec l’âme damnée d’Hitler tombe amoureux d’elle et la poursuit durant sa lune de miel à travers l’Europe en guerre. Ce film, que l’on peut rapprocher du célèbre To or not to be de Lubitsch, pose la question du rire et de la guerre.

La scène de rencontre des deux personnages naît d’un quiproquo : la bonne prend en effet le journaliste pour un couturier et ce dernier rentre dans le rôle en adoptant un hilarant accent français, laissant bien évidemment se déshabiller la jeune femme pour prendre, de façon peu orthodoxe, ses mesures. Le couple se trouve séparé par divers obstacles, dont le premier est le mari, mais une fois réuni, il traverse l’Europe en guerre, qui nous apparaît sous le joug nazi grâce à l’horloge en forme de croix gammée qui rythme le film, aux images d’archives représentant Hitler, et aux noms évoqués qui réveillent le souvenir de la collaboration : Seyss-Inquart, Quisling, la Villa Laval…

La Seconde guerre mondiale n’est pas évoquée ici par ses batailles. Tout arrivée du baron dans un nouveau pays préfigure la chute de ce pays. La scène dans le camp de concentration où nos deux protagonistes sont pris pour des juifs fait entendre avec justesse le dernier chant d’une communauté décimée. Sauvés par leur nationalité américaine, ils arrivent ensuite à Paris. La rencontre avec un agent double entre l’Allemagne et l’Amérique met à l’honneur le patriotisme et le pays de la liberté et c’est dans la résistance que nos deux protagonistes vont trouver un moyen d’action. Le couple est alors une nouvelle fois séparé : Katie doit retourner vers son mari qui la croit morte pour voler les plans et Pat accepte de faire une émission de radio contrôlée par les nazis pour parler au peuple américain.

Le personnage de Katie, interprétée par Gingers Rogers, ne cesse d’évoluer tout au long du film, gagnant en profondeur, en relief. Au tout début, elle nous apparaît comme une coquette plus soucieuse de ses nombreuses robes que de la situation politique européenne. Lorsque son mari lui annonce l’arrivée d’Hitler : « Hitler is here », elle répond : « I can’t see him now, I’m dressing » ! Mais rapidement, cette femme va démontrer son courage et ainsi se détacher de cette superficialité première. Dès le début déjà, sa mère au téléphone lui rappelle qu’elle est avant tout une actrice burlesque, joli clin d’œil de McCarey qui met un point d’honneur à revaloriser la comédie. Mais c’est surtout lorsqu’il faut faire des choix que Katie se révèle être à la hauteur. Ainsi, elle donne son passeport à une jeune femme juive pour lui permettre d’échapper aux nazis, qu’elle retrouvera ensuite à Paris et qui la sauvera de la gestapo, et n’hésite pas une seconde à retourner chez son mari et jouer le rôle dangereux d’agent double.

L’écriture de l’émission de radio pour le peuple américain, supervisée par des nazis qui nous apparaissent d’emblée comme des personnages ridicules, est l’occasion d’un magnifique cours de rhétorique que le fin journaliste va tourner à son avantage. L’importance du langage dans les messages aux peuples « amis » en temps de guerre est ici détournée de façon brillante. Le retour en bateau au pays est la source d’un dernier obstacle. Le triangle amoureux se retrouve pour la dernière fois et Katie se débarrasse du baron en le balançant par dessus bord pendant que Pat sifflote sur le pont inférieur, en décalage total avec la bataille qui se joue au dessus de sa tête.

Cette comédie haletante aux dialogues fins et drôles, entre Grande Histoire et conquête amoureuse prouve que le rire est un moyen efficace pour représenter intelligemment les situations les plus tragiques.

Titre original : Once Upon a Honeymoon

Réalisateur :

Acteurs : , , , , , , ,

Année :

Genre :

Durée : 117 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi