Select Page

Un jeune Poète

Article écrit par

Le charme discret de la poésie

Quand on veut devenir médecin, on fait des études de médecine ; quand on veut être acteur, on prend des cours de théâtre ; quand on veut devenir poète….qu’est-ce qu’on fait au juste ? Rémi, le jeune poète du titre, choisit pour sa part de passer quelque temps à Sète sur les traces de Paul Valéry. Là, espère-t-il, réside ce qui réussira à éveiller son inspiration, ce qui remplira le petit carnet qu’il trimballe partout avec lui dans le cas où l’illumination tant attendue le frappe sans prévenir.
Le premier long-métrage de Damien Manivel a fait la tournée des festivals (Locarno, Berlin, Montreal…) avant d’arriver sur les écrans français peu habitués à cette durée, 1h11 seulement. La naissance de ce film est due à un texto de Rémi Taffanel, l’acteur principal, qui avait fait ses premiers pas au cinéma dans un court-métrage de Manivel, La Dame au chien (projeté en première partie du film). Nouveau bachelier, Taffanel informe le cinéaste de la bonne nouvelle et se dit prêt à repartir dans une nouvelle aventure devant la caméra. L’appel est entendu, un temps plutôt bref d’écriture, un tournage de dix jours et Un jeune poète est dans la boîte.
 

"On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade" disait Arthur Rimbaud. Rémi, lui, est trop sérieux malgré ses dix-huit ans et sa conception de la poésie est toute scolaire ; pour écrire un poème, il y a une méthodologie, des devoirs à faire et donc des lieux ressources pour y travailler. Au lieu d’être poète, Rémi s’acharne à « faire » poète, une attitude qui sert de prétexte au réalisateur pour lister tous les clichés attachés à cette figure littéraire, et s’en amuser gentiment.

S’il est un fait bien connu de tous, c’est l’abus de boissons alcoolisées de tous les génies ; fort de ce constat, Rémi va chercher sa vocation au fond d’une bouteille de vodka. Mais, on le dit aussi, peut-être que les vrais poètes ce sont en réalité les vrais gens, alors Rémi va aller leur parler dans des troquets du type bar des sports. Les promenades au cimetière (« vanité, vanité… »), au musée (l’art appelle l’art) ou dans les fonds marins (ou presque, un poète ça flotte beaucoup) compléteront ce guide du routard à destination des poètes en herbe. Après chacune de ces étapes obligées, vient l’heure de se mettre à sa table (de jardin) de travail pour retranscrire toutes ces expériences en mots. En grands mots. Après avoir adopté le comportement soi-disant typique des poètes, il emploie des mots qui font poétiques. « Transcendant », « sublime », Rémi ne rechigne pas sur les adjectifs grandiloquents qui sous l’air de dire beaucoup ne racontent rien en résumant tout.

Malgré tous ses efforts, Rémi n’est peut-être pas un poète, mais c’est tout un poème. Il veut toucher au grandiose sans se rendre compte qu’il appartient en fait à la famille des héros burlesques. Avec ses grands bras, ses grandes jambes, et ce sérieux qui ne le quitte jamais, ce troubadour en tongs dénote au milieu des habitants de Sète. Toujours cadré en plan large, ou en plan moyen (mais jamais en gros plans si ce n’est dans les dernières minutes), c’est son interaction avec les autres, avec les lieux, qui fait tout l’humour du film. Rémi est bien influencé par son environnement, mais il le subit parfois plus qu’il ne le maîtrise, faute, également, de pouvoir le mettre en mots. Maladroit dans ses gestes, il l’est aussi avec ces mots et donc avec les autres qui ne partagent pas forcément son extrême sensibilité ou du moins qui ne l’expriment pas de la même façon. Ainsi effraie-t-il Léonore, sa Muse, en lui déclarant sans peur ni honte, son amour (au bout de trois jours) à la manière d’un personnage de Jacques Demy.

Rémi est un candide, qui applaudit tout seul un feu d’artifice, et c’est la raison pour laquelle Manivel ne le transforme jamais en objet de moquerie mais en héros touchant qui doute. Le dictionnaire Larousse dit qu’un poète est une « personne qui considère la réalité à travers un idéalisme chimérique », alors Rémi est sûrement un poète.

Titre original : Un jeune Poète

Réalisateur :

Acteurs : , ,

Année :

Genre :

Durée : 61 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

A bigger splash

A bigger splash

A la manière de Warhol, Jack Hazan nous offre un portrait magnifique du peintre David Hockney, mais aussi de toute une époque disparue à jamais. En salles puis en DVD et Blue-Ray.

Le ciel est à vous

Le ciel est à vous

Cinéaste du prolétariat urbain avec sa conscience de classe, Jean Grémillon s’identifie à son public qui lui-même se personnifie dans les acteurs populaires. Le peuple devient le seul acteur porté par un même élan. Son oeuvre est parcourue par l’exercice d’un tragique quotidien où le drame personnel côtoie la grandeur surhumaine des événements. Focus sur la ressortie 4K du “Ciel est à vous”.