Select Page

Astérix aux Jeux Olympiques

Article écrit par

« Panem et circenses » ou les jeux de l’Olympe pour tout public.

La recette de la potion magique, préparée par Panoramix, n’est plus un secret : il semble qu’une fuite ait eu lieu au conseil des Druides ! Un soldat romain nous en parle en format cinémascope. Quelle est sa formule ?

Tout d’abord réunir un casting flamboyant : Clovis Cornillac pour Astérix, Gérard Depardieu pour Obélix, Franck Dubosc pour Assurancetourix, Jean-Pierre Cassel pour Panoramix. Veillez à bien séparer les Gaulois des Romains. Alain Delon pour Jules César, Benoît Poelvoorde pour Brutus, Elie Semoun pour le juge Omega et Alexandre Astier pour Malosinus. Mention spéciale à Alain Delon, dans une scène notamment au détour d’un jeu de mots faisant directement référence à ses plus grands rôles (Rocco et ses Frères, Le guépard, Le Clan des siciliens, Le Samouraï, …). Ne pas oublier à ce stade les costumes pour mieux faire revenir les acteurs.

Mélanger ensuite avec quelques clins d’œil à un univers créé par René Goscinny et Albert Uderzo. Une copie de la marque déposée suffit. Nul besoin de s’encombrer de l’histoire originale. Le produit cinématographique est marqué, signé. Les anachronismes sont les bienvenus.

Ajouter ensuite une pincée de rêve, avec des ingrédients rares, comme des apparitions de stars. Zinédine Zidane, jouant Numérodix, accompagnant Jamel Debbouze, dans le rôle de Numérobis, l’architecte du palais de Cléopâtre. Michael Schumacher et Jean Todt jouant les représentants "rouges" de l’équipe d’Allemagne, Tony Parker et Amélie Mauresmo jouant des sportifs, etc.

Vous obtiendrez alors une recette bien rodée de la célèbre potion magique. La question n’est pas de savoir si le film est bon ou mauvais, elle serait plutôt de déterminer si tous les ingrédients d’un succès populaire y sont. La potion prend les allures d’un rêve accessible à tous.

Derrière une mise en scène percutante aux nombreux effets spéciaux, il manque toutefois un arôme essentiel, « le goût ». L’humour repose sur quelques farces convenues quand il n’est pas carrément absent. Sur ce point, Astérix Mission Cléopâtre était un autre met.

Titre original : Astérix aux Jeux Olympiques

Réalisateur :

Acteurs : , , , , , , , , , ,

Année :

Genre :

Durée : 118 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

She Will

She Will

À mi-chemin entre l’univers de Ari Aster et de Dario Argento, She Will de Charlotte Colbert est un film à l’esthétique envoûtante, qui n’a pourtant pas su répondre à sa propre ambition.

Cadavres exquis

Cadavres exquis

Les cadavres exquis du titre évoquent les dépouilles parcheminées de l’ossuaire de Palerme autant que l’ hécatombe de dignitaires de justice froidement assassinés. Dans ce climat chargé de gravité mortuaire, Francesco Rosi épingle la collusion des pouvoirs politico-judiciaires dans les années de plomb qui secouent l’Italie. A redécouvrir en version restaurée.

Main basse sur la ville

Main basse sur la ville

Loin de paraître datés, les films de Francesco Rosi apparaissent aujourd’hui plus prégnants que jamais. A la charnière du documentaire et de la fiction réaliste, ils appartiennent au genre didactique, qui explorent les zones d’ombre et l’opacité de la réalité sociale italienne comme l’on assemble les fragments d’un puzzle tout en ménageant une fin ouverte. Focus sur un thriller politique quasi intemporel.