Select Page

2008 : les films attendus

Article écrit par

En ce début d’année, la rédaction vous en dit plus sur les films les plus attendus en salles… Alors, bonnes ou mauvaises surprises ? Pour le savoir, il faudra patienter, quelques semaines pour certains et plusieurs mois pour d’autres…

9 janvier

– Garage de Leonard Abrahamson (Drame – Irlande)

Considéré par ses voisins comme un marginal inoffensif, Josie a passé toute sa vie d’adulte à tenir une station service poussiéreuse à la périphérie d’une petite ville du fin fond de l’Irlande.

Simple et solitaire, il est heureux. Mais l’arrivée d’un jeune apprenti va bouleverser son quotidien, et sa vie.

Après Adam & Paul, le duo formé par Leonard Abrahamson (réalisateur) et Mark O’Halloran (scénariste) réalise un très beau film tout en subtilité sur la différence et ce qui rapproche les gens.

– L’homme qui marche d’Aurélia Georges (Drame – France)

Milieu des années 70 : Un photographe fait la connaissance d’un homme émacié et ténébreux, au visage d’oiseau de proie. L’homme s’appelle Viktor Atemian. C’est l’histoire de cet homme, qui s’improvise écrivain, rencontre le succès, puis traverse le désert pour finir à la rue. Un film sur le temps qui passe, les renoncements, les sauts dans le vide.

16 janvier

– Triangle de Tsui Hark, Ringo Lam et Johnny To (Action – Hongkongais)

Trois amis, Sam, Fai et Mok, ont du mal à joindre les deux bouts. Un soir, un vieillard leur propose de devenir riches très rapidement. Entre survie, avidité et amitié, les trois amis devront choisir…

« Le premier film realisé sur le principe du jeu du cadavre exquis par les trois maîtres du cinéma de Hong Kong. »

Quand trois maîtres s’associent, qu’est-ce que cela donne ? A découvrir le 16 janvier.

– Lust, Caution de Ang Lee (Drame, romance, thriller – Chinois, taïwanais, hongkongais et américain)

Principalement connu pour Tigre et Dragon ainsi que Le Secret de Brokeback Mountain, le célèbre Ang Lee revient en cette année 2008 avec un film se situant au cœur des années 40, lorsque le Japon occupe une partie de la Chine. La jeune étudiante Wong est chargée d’approcher et de séduire Mr Yee, un des chefs de la collaboration avec les japonais, homme redoutable et méfiant que la Résistance veut supprimer. Très vite, la relation entre Wong et Mr Yee devient bien plus complexe que ne l’avait imaginé la jeune femme…


23 janvier

– No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme de Joel et Ethan Coen (Thriller – Américain)

Après Barton Fink, Fargo, The Big Lebowski ou encore O’Brother, les Frères Coen reviennent avec un nouveau film promettant d’être grand…

Se basant sur une œuvre de Cormac McCarthy, le duo de frères nous propulse en plein Texas, suivant les traces d’un homme en cavale pourchassant l’argent et tentant à la fois d’échapper aux ennuis.

– Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street de Tim Burton (Thriller musical – Américain)

Le grand Tim is back. Après quelques petits bijoux tels que Beetlejuice, Edward aux mains d’argent, L’Etrange Noël de monsieur Jack ou bien encore Ed Wood, Tim Burton plonge au cœur de Londres, en plein XIXème siècle, s’inspirant de la pièce de théâtre de Christopher Bond.

Sweeney Todd est barbier. Injustement emprisonné, il jure de se venger. En sortant de prison, il devient alors le diabolique barbier de Fleet Street qui « tranche la gorge des gentlemen »…

– Frontière(s) de Xavier Gens (Horreur – France)

L’extrême-droite est en passe de s’installer au pouvoir. Un groupe de jeunes braqueurs, poursuivis par la police, se réfugient en pleine forêt, dans une auberge sordide, à la frontière entre la France et le Luxembourg.

Mais ceux qui tiennent cette auberge montrent peu à peu leur vrai visage, celui de la folie, de la mort et de l’horreur !!!

La terreur qui s’offre à eux, ils devront la combattre afin de survivre ou bien… mourir !

30 janvier

– Astérix aux jeux olympiques de Thomas Langmann et Frédéric Forestier (Comédie – Français)

Astérix et toute la bande de gaulois, suivis de près par leurs amis les romains, reviennent sur dans les salles obscures pour une troisième grande aventure…aux Jeux Olympiques cette fois.

Dans cette nouvelle histoire, les deux compères, Astérix et Obélix, devront battre Brutus, prêt à tout pour remporter les Jeux et se débarrasser de son père, le fameux Jules César.

– Le Voyage du ballon rouge de Hou Hsiao Hsien (Drame – France)

Hou Hsia Hsien se transporte pour l’occasion à… Paris et s’entoure d’acteurs tel que Juliette Binoche pour son nouveau film qui semble rempli de poésie.

Simon a 7 ans. Un mystérieux ballon rouge le suit dans Paris. Sa mère Suzanne est marionnettiste et prépare son nouveau spectacle. Totalement absorbée par sa création, elle se laisse déborder par son quotidien et décide d’engager Song une jeune étudiante en cinéma, afin de l’aider à s’occuper de Simon

– Promets-moi d’Emir Kusturica (Drame – Serbe, français)

Musicien et grand cinéaste, ayant déjà par deux fois reçu la Palme d’Or à Cannes pour Papa est en voyage d’affaires en 1985 puis pour Underground en 1995, Emir Kusturica réalise un nouveau film que l’on espère aussi intelligent et drôle que les précédents.

Tsane vit avec son grand-père et sa vache Cvetka, dans la campagne serbe. Le grand-père annonce à sa Tsane qu’il va mourir et lui fait alors promettre de se rendre à la ville afin de vendre sa vache, d’acheter une icône et un souvenir et surtout… de se trouver une femme. Facile sauf pour sa dernière mission. Comment convaincre une femme de le suivre dans son village reculé avant que son grand-père ne meure.

6 février

– John Rambo de Sylvester Stallone (Action – Américain)

Rambo crève de nouveau les écrans. Sylvester Stallone incarne toujours le héros mais cette fois, il est aussi passé derrière la caméra et a pris les rênes de la réalisation de ce nouvel opus.

Pour son grand retour, Rambo coule des jours plaisirs dans le nord de la Thaïlande. A l’écart de la guerre civile, qui sévit à la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar, celle-ci va très vite le rattraper car il se trouve qu’il est… l’homme de la situation.

– Cloverfield de Matt Reeves (Science-fiction – Américain)

Un monstre du gabarit de Godzilla serait-il sur le point de refaire surface ?

Alors que cinq jeunes new-yorkais organisent une soirée pour le départ d’un de leurs amis, un monstre de la taille d’un gratte-ciel envahit Manhattan…
Caméra au poing, ils nous livrent l’unique témoignage de la lutte sans merci qu’ils vont mener pour leur survie.

13 février

– Capitaine Achab de Philippe Ramos (Aventure – Suédois, français)

1840. Qui aurait bien pu imaginer que ce jeune garçon lisant la Bible dans une cabane de chasse perdue au milieu des bois, deviendrait un jour capitaine de navire baleinier ?
Personne. Et pourtant, de mains tendues en coups reçus, Achab grandit et s’empare des océans. Devenu un capitaine redoutable, il rencontre une baleine éblouissante de blancheur… Moby Dick.

20 février

– Paris de Cédric Klapisch (Comédie dramatique – Français)

Depuis Le Péril Jeune, Cédric Klapisch a fait son petit bonhomme de chemin passant par le superbe Chacun cherche son chat puis s’égarant quelque peu avec L’Auberge espagnole et Les poupées russes. Que nous réserve donc cette année le nouveau film de Klapisch ?

Un parisien malade pense qu’il va mourir. Cette possibilité d’une mort éminente lui fait poser un regard neuf sur la vie, celle des gens qui l’entourent, ceux qu’il croise mais aussi ceux de la ville tout entière. Sous forme de chassés-croisés, cet homme va peu à peu réaliser la beauté de la Vie.

– Redacted de Brian de Palma (Guerre – Américain)

Redacted raconte une histoire fictive inspirée de faits réels, est une expérience unique qui nous obligera à réexaminer de manière radicale les filtres à travers lesquels nous voyons et acceptons les événements mondiaux, le pouvoir de l’image médiatisée et l’influence exercée par la présentation des images sur ce que nous pensons et ce que nous croyons. Redacted s’appuie sur toute une variété de sources tirées d’un matériau existant – journaux intimes en vidéo, documentaires, images de vidéosurveillance, témoignages en ligne, sujets sur l’actualité – pour faire des observations sur le décalage extrême qui existe entre la surface d’une image d’une part et la réalité des idées et la vérité d’autre part, particulièrement en période de conflit.
Redacted se concentre sur un petit groupe de soldats américains en garnison à un poste de contrôle en Irak. La succession de points de vue différents permet de confronter l’expérience de ces jeunes hommes sous pression, de journalistes et collaborateurs des médias avec celle de la communauté irakienne locale afin de faire la lumière sur les conséquences désastreuses que le conflit actuel et leur rencontre fortuite ont eues sur chacun d’eux.

– L’état du monde de Apichatpong Weerasethakul, Vicente Ferraz, Wang Bing, Pedro Costa, Chantal Akerman et Ayisha Abraham (Drame – Portugais)

Luminous People, Germano, One Way, Brutality Factory, Tarrafal et Tombée de nuit sur Shangaï forment cet état du monde que nous proposent ces six réalisateurs, tous différents mais rassemblés ici autour d’une ambition commune : retranscrire ce monde dans lequel nous vivons à travers leur propre regard.

Six réalisateurs, six regards sur l’état du monde.

Leur rencontre crée un nouveau prisme de réflexion dynamique et radical, un espace pour interroger l’avenir.


27 février

– There will be blood de Paul-Thomas Anderson (Drame – Américain)

Une histoire de famille, de religion et de pétrole.
Daniel Plainview, un prospecteur, achète les droits d’exploitation des puits de pétrole d’une famille vivant dans un ranch au Texas. Mais bien vite le prospecteur se rend compte que le pétrole va remettre en question le rêve américain…

– Le miroir magique de Manoel de Oliveira (Comédie dramatique – Portugais)

Le très célèbre cinéaste portugais (âgé aujourd’hui de presque 100 ans) livre une fois encore, un nouveau long-métrage. Les années ne sont apparemment pas un obstacle à son oeuvre…

A sa sortie de prison, un homme se met au service d’une dame fortunée dont le plus grand rêve est de voir apparaître la Vierge Marie.

5 mars

– Be Kind Rewind de Michel Gondry (Comédie – Français)

L’univers de rêves de Michel Gondry fait un retour en force…avec un scénario de plus en plus loufoque.

Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l’un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels « Retour vers le Futur », « Le Roi Lion » et « Robocop ».

12 mars

– Margot va au mariage de Noah Baumbach (Comédie dramatique – Américain)

Margot Zeller décide d’assister au mariage de sa sœur Pauline qu’elle a perdu de vue.Margot débarque alors, accompagnée de son fils, avec la force d’un ouragan. A l’instant où elle rencontre le fiancé de Pauline, artiste au chômage, Margot émet des doutes quant au bien fondé de leur union.

– Mister Lonely de Harmony Korine (Drame – Britannique, français)

Un sosie de Michael Jackson vit seul à Paris et fait la rencontre du sosie de la magnifique Marilyn (Monroe bien sûr). Celle-ci lui propose de l’accompagner dans un petit village d’Ecosse où se tient un gala de sosies. Le Michael accepte et fait alors connaissance avec le Petit Chaperon Rouge, Charlie Chaplin, Abraham Lincoln, la Reine d’Angleterre, Madonna etc…

– L’heure d’été de Olivier Assayas (Drame – Français)

Deux frères et une sœur voient peu à peu leurs souvenirs d’enfance s’envoler au travers des objets qui constituaient leur maison de famille et dont ils doivent se séparer pour assurer la succession de leur défunte mère.

– 10 000 de Roland Emmerich (Aventure – Américain)

Le réalisateur de Independance Day, Godzilla ou encore Le jour d’après revient sur les écrans 10 000 ans avant J-C.

Un jeune homme de 21 ans et sa tribu luttent pour survivre en chassant les mammouths. Quand les chasseurs de son clan et la princesse dont il est tombé amoureux sont faits prisonniers, il se lance à leur secours…

19 mars

– A bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson (Comédie dramatique – Américain)

Trois frères qui ne se sont pas parlé depuis la mort de leur père décident de faire ensemble un grand voyage en train à travers l’Inde afin de renouer les liens d’autrefois. Pourtant, la « quête spirituelle » de Francis, Peter et Jack va vite dérailler. Ils se retrouvent seuls, perdus au milieu du désert avec onze valises, une imprimante, une machine à plastifier et beaucoup de comptes à régler avec la vie…
Dans ce pays magique dont ils ignorent tout, c’est alors un autre voyage qui commence, riche en imprévus, une odyssée qu’aucun d’eux ne pouvait imaginer, une véritable aventure d’amitié et de fraternité…

26 mars

– Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier (Policier – Français, américain)

New Iberia, Louisiane. Dave Robicheaux, détective, enquête sur un serial killer dont les victimes sont de très jeunes femmes. A la suite du dernier meurtre en date, il fait la rencontre d’une star hollywoodienne, Elrod Sykes, qui tourne un film dans la région. Celui-ci raconte à Dave une scène dont il a été témoin : la découverte du cadavre d’un homme enchaîné, gisant dans le Marais…

Le film est adapté d’un roman du texan James Lee Burke à qui l’on doit aussi Une saison pour la peur et Une tache sur l’éternité.

– MR-73 de Olivier Marchal (Policier – Français)

Schneider, flic dépressif et alcoolique, se lance à la poursuite d’un tueur en série.

Le titre fait référence au revolver à barillet, le Manurhin 73 utilisé par la gendarmerie et la police.

– Chasseurs de dragons de Arthur Qwak et Guillaume Ivernel (Animation – Français)

Zoé est une petite fille qui croit aux légendes, pas parce qu’elle est naïve mais parce les légendes, elle aime ça. Afin d’aider son oncle le Seigneur Arnold à se débarrasser d’un terrible dragon, Zoé se met en tête de trouver des héros. Et quand elle tombe sur Gwizdo et Lian-Chu – deux chasseurs de dragon à la petite semaine – et bien tant pis, Zoé décide d’y croire quand même !

2 avril

– Désengagement de Amos Gitaï (Drame – Français)

Ana retrouve son demi-frère israélien venu en France à l’occasion des funérailles de leur père. Ana décide alors de repartir en Israël avec Uli afin de rechercher sa fille qui a aujourd’hui une vingtaine d’années. Après la traversée des différentes frontières par voiture, bateau et train, Ana et Uli arrivent enfin à Gaza, au moment où les colons sont évacués par l’armée.

– Le Premier venu de Jacques Doillon (Drame – Français)

Une jeune fille d’une vingtaine d’années, issue d’un milieu bourgeois cherche à donner lumière et luminosité à sa vie. Elle décide de donner son amour au premier venu et non au plus séduisant ou au plus méritant.

– Horton de Jimmy Hayward et Steve Martino (Animation – Américain)

Horton l’éléphant entend un beau jour un appel au secours venant d’une minuscule poussière flottant dans les airs. Convaincu de la présence de vie sur cette poussière, il décide de venir en aide à ses habitants…

9 avril

– Young Yakuza de Jean-Pierre Limosin (Documentaire – Français)

La violence juvénile ne fait que progresser dramatiquement au Japon depuis une dizaine d’années. Naoki, 20 ans, a été pris dans ce mouvement. Il a cumulé tous les échecs, scolaire, professionnel et personnel. Il y a peu de temps, Naoki a été tenté de vivre sa délinquance, au désespoir de sa mère. Celle-ci, sur les conseils d’un ami, va confier son propre fils à la mafia japonaise pour une année. Ensuite, il appartiendra à Naoki de choisir vraiment entre l’ombre et la lumière.

16 avril

– Shine a light de Martin Scorsese (Documentaire musical – Américain)

Martin Scorsese réalise son rêve de toujours : filmer les Rolling Stones, le groupe qui incarne le rock’n’roll à lui tout seul, le gang qui a escorté toute son oeuvre. Cette rencontre cinématographique donne naissance à un film musical événement : Shine a Light. De la préparation à la performance, entrecoupé d’images backstage et d’archives, seize caméras et les plus grands chefs-opérateurs hollywoodiens captent l’énergie légendaire de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood lors de leur concert au Beacon Theater à New York.

30 avril

– Iron Man de Jon Favreau (Action, science-fiction – Américain)

Tony Stark, inventeur de génie, vendeur d’armes et playboy milliardaire est kidnappé en Afghanistan. Forcé par ses ravisseurs à fabriquer une arme redoutable, il construit en secret une armure hi-tech révolutionnaire qu’il utilise pour s’échapper. Comprenant la puissance de cette armure, il décide de l’améliorer et de l’utiliser pour faire régner la justice et protéger les innocents.

– Le Grand alibi de Pascal Bonitzer (Thriller –Français)

Pierre Collier est mort, assassiné chez le sénateur Henri Pages au cours d’un week-end de villégiature.
Sa femme, Claire, est la coupable désignée. Elle a été arrêtée un revolver à la main à côté de la victime. Sans doute a-t-elle des raisons d’avoir voulu se venger de son mari volage.
Pourtant, les apparences peuvent être trompeuses. L’arme n’est pas celle du crime, et chaque invité devient un suspect potentiel. Esther la maîtresse de Pierre, Léa son amour de jeunesse humiliée, Philippe son rival. Et pourquoi pas le sénateur en personne, passionné par les armes à feu ?
Une affaire complexe à résoudre pour le lieutenant Grange, surtout lorsqu’un deuxième meurtre la fait rebondir…

– Playing Dirty de Georges Clooney (Comédie romantique – Américain)

Après le superbe Good night and good luck, Georges Clooney reprend la caméra…What else? Il sera aussi face à la caméra dans le rôle de Jimmy Connelly, un coach vieillissant de football américain dont l’équipe se retrouve au fond du trou lorsque les sponsors les abandonnent. Déterminé à faire de ses joueurs de véritables vedettes du stade, Jimmy engage une ancienne star du lycée.

Histoire d’amour sur toile de fond de football américain dans les années 20…La balle est à toi George !

14 mai

– Le Journal d’une baby-sitter de Robert Pulcini et Shari Springer Berman (Comédie dramatique – Américain)

Annie Braddock, une jeune baby-sitter venue du New Jersey, entre au service d’une famille aisée de l’Upper East Side de Manhattan pour s’occuper de leur fils. Très vite, la jeune fille va sentir qu’elle n’est pas vraiment la bienvenue, d’autant plus que la mère de famille lui fait bien comprendre que son travail consiste surtout à répondre à ses moindres exigences…


21 mai

– Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal de Steven Spielberg (Aventure – Américain)

Voici le quatrième et dernier volet (sauf rebond de dernière minute) de la saga des Indiana Jones.

Pour sa dernière aventure, le célèbre archéologue se lance à la recherche d’un légendaire crâne de cristal, au fond d’une jungle d’Amérique latine. Mais il n’est pas le seul sur sa piste, les Russes sont aussi sur le coup.

30 mai

– Sex and the City de Michael Patrick King (Comédie – Américain)

La célèbre et sexy série débarque dans les salles obscures. Basé sur les chroniques de la journaliste Candace Bushnell, Sex and the City dépeint le quotidien de quatre new-yorkaises dans le vent, trentenaires et célibataires.

Le film aura-t-il le même succès que la série ? Suspens…

4 juin

– JCVD de Mabrouk el Mechri (Action, comédie – Français, belge)

Entre ses problèmes fiscaux, la bataille juridique qui l’oppose à sa femme pour l’obtention de la garde de son fils, les périodes de vache maigre du cinéma d’action qui voient même Steven Seagal lui souffler un rôle (parce qu’il a promis de couper son catogan), l’acteur Jean-claude Van Damme est venu chercher dans son pays d’enfance le calme et le repos qu’il ne trouve plus aux Etats-Unis.

11 juin

– Bancs publics (Versailles rive droite) de Bruno Podalydès (Comédie dramatique – Français)

Une banderole noire accrochée sous une fenêtre : « homme seul ». Est-ce un cri du cœur, un appel au secours ? Les employés du bureau d’en face s’interrogent. Ils vont tenter de savoir de quoi il en retourne…Le même jour, au « square des francine », les amoureux, les solitaires, enfants, jeunes et plus âgés, une multitude de personnages se croisent. Plus tard, au magasin « brico-dream », la valse des vendeurs et des clients.

Les personnages des trois histoires se rencontrent. Des liens se tissent…

– The Happening de M. Night Shyamalan (Drame, science-fiction – Américain)

Le réalisateur du Sixième sens, d’Incassable, de Signes et du Village revient cette année avec son nouveau film intitulé The Happening.

Dans ce dernier, il est question d’une famille qui tente de fuir un désastre naturel devenant peu à peu la plus grande menace de l’humanité.


18 juin

– Speed Racer de Andy Wachowski et Larry Wachowski (Action – Américain)

Après leur trilogie Matrix, les frères Wachowski offrent un nouveau film évoluant dans l’univers de la course automobile. Adaptation de la série animée créée par Tatsuo Yoshida, Speed Racer retrace les aventures d’un jeune pilote en quête de gloire.

Les fans de la série retrouveront également tous les membres de la famille de Speed ainsi que son rival Racer X.


2 juillet

– Le monde de Narnia-chapitre 2 : Prince Caspian de Andrew Adamson (Fantastique – Américain)

Dans ce deuxième volet de la saga de C.S Lewis, Les Chroniques de Narnia, les nouveaux rois et reines de Narnia sont de retour au royaume magique. Mais les temps ne sont plus les mêmes. A Narnia, plus de 1000 ans se sont écoulés et l’Age d’Or du royaume n’est plus. Désormais, une race d’humains dirigée par le maléfique Miraz règne sur Narnia.

Les quatre enfants sont alors rappelés à Narnia par le Prince Caspian, héritier du trône des Telmarins. Avec l’aide de divers personnages, tous plus fantastiques les uns que les autres, les Narniens s’engagent dans une quête à la recherche d’Aslan (le puissant lion) pour sauver Narnia de Miraz le tyran… Réussiront-ils à rendre au royaume toute sa gloire et sa magie d’antan ?

16 juillet

– Valkyrie de Bryan Singer (Historique – Américain)

Le « Complot du 20 juillet » est l’un des épisodes les plus héroïques mais aussi l’un des plus méconnus de la Seconde Guerre mondiale.

Gravement blessé au combat, le colonel Claus von Stauffenberg revient d’Afrique et rejoint la Résistance allemande pour aider à mettre au point l’Opération Valkyrie, un plan complexe qui va permettre d’abattre Hitler et de mettre en place un gouvernement d’opposition. Mais le destin et les circonstances vont s’allier pour forcer Stauffenberg, qui n’était qu’un des nombreux conspirateurs, à jouer un rôle de premier plan dans la conspiration. Il va non seulement devoir diriger le coup d’Etat pour prendre le contrôle du gouvernement, mais c’est aussi lui qui sera chargé de tuer Hitler…


23 juillet

– L’incroyable Hulk de Louis Leterrier (Fantastique – Américain)

Un beau casting prometteur : Edward Norton, Liv Tyler, Tim Roth… Les promesses seront-elles tenues ?

Bruce Banner, alias Hulk, est toujours amoureux de Betty Ross et tente, encore et toujours, de trouver les causes, et par là même un antidote, du mal qui le ronge.

De retour à la civilisation, ce brillant scientifique est poursuivi par l’Abomination dont la mission est de détruire New York. Hulk réussira-t-il à remplir la sienne, à savoir sauver New York d’une destruction totale ?

30 juillet

– Wall-e de Andrew Stanton (Animation – Américain)

Les studios Pixar sortent de leur hotte magique un petit nouveau, Wall-e. Alors, ce petit robot recherchant un foyer dans l’espace sera-t-il aussi touchant que les monstres rigolos de Monstres et Compagnie, les fourmis de 1001 pattes ou bien Rémy de Ratatouille.

Le rêve sera-t-il encore une fois au rendez-vous… ?

13 août

– Dragon Ball Z de James Wong (Fantastique – Américain)

San Goku revient mais pas sous forme d’animation cette fois.

Néanmoins, l’histoire de notre enfance reste la même. Guerrier doté de supers-pouvoirs, San Goku protège la Terre de Piccolo et ses sbires, bien décidés à dominer l’univers grâce aux boules de cristal…

20 août

– The Dark Knight de Christopher Nolan (Action, fantastique – Américain)

Dans cette nouvelle aventure de Batman, le célébrissime homme-chauve-souris se retrouvera face à son ennemi de toujours, Le Joker.

Batman s’allie à Gordon et à Harvey Dent, le nouveau procureur, afin de débarrasser Gotham City d’une nouvelle menace qui se dénomme Le Joker.

5 novembre

– James Bond 22 de Marc Forster (Action – Américain)

Le début de James Bond 22 n’est autre que la fin de Casino Royale.
Dans ce 22ème épisode des aventures du célèbre agent secret, ce dernier découvre le passé plutôt sombre de Vesper Lynd, et se lance à corps perdu dans sa nouvelle mission : retrouver le petit ami de Vesper Lynd et savoir pour qui Mr. White travaillait.


26 novembre

– Harry Potter et le prince de sang mêlé de David Yates (Fantastique – Américain)

Alors qu’Harry Potter débute sa sixième année à l’école des sorciers, il découvre un mystérieux grimoire sur lequel est inscrit « ce livre appartient au prince de sang-mêlé ». C’est ainsi qu’Harry en apprend plus sur le sombre passé de Voldemort…

3 décembre

– Mia et le migou de Jacques-Rémy Girerd (Animation – Français)

Après le décès de sa mère, Mia, une fillette de 8 ans, abandonne son village natal, quelque part dans un pays de misère, pour partir à la recherche de son père. Son voyage le conduira à faire une extraordinaire rencontre avec les Migous.

17 décembre

– Largo Winch de Jérôme Salle (Action – France)

Nerio Winch est retrouvé noyé. Une mort forcément suspecte quand on sait qu’il s’agit du fondateur et actionnaire majoritaire du tentaculaire groupe W. Le milliardaire n’avait pas de famille. Qui va hériter ? Personne ? C’était sans compter sur le grand secret de Nerio : un fils adopté presque trente ans plus tôt dans un orphelinat bosniaque. Un certain Largo qui, pour l’heure, croupit dans une prison du fin fond de l’Amazonie. Le jeune homme, qui clame son innocence, est accusé de trafic de drogue. Nerio assassiné. Largo emprisonné. Et si ces deux affaires faisaient partie d’un seul et même complot visant à prendre le contrôle de l’empire Winch ?


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Outrage

Outrage

Les six films d’auteur réalisés par Ida Lupino entre 1949 et 1966 traduisent l’état de « victimisation » dans lequel est maintenue
la femme américaine face aux défis de la reconstruction sociale de l’après-guerre. « Outrage » formalise, à travers l’esthétique du film noir, le trauma existentiel d’une jeune fille sauvagement violée. Poignant en version restaurée.