Select Page

The Room

Article écrit par

Une métaphore sur notre capitalisme dévorant à déguster en période de pandémie confinée.

 

Deux acteurs excellents

Quatorze ans après la réalisation laborieuse de son premier long-métrage, Renaissance en 2006, l’artiste peintre à l’origine, Christian Volckman, installe de nouveau sa caméra dans une maison étrange qui évoque à la fois l’hôtel de Shining et la maison de Psychose, pour écrire une fable sur notre monde capitaliste. Le film est servi par deux acteurs charismatiques et passionnés, Olga Kurylenko et Kevin Janssens, qu’on a pu voir récemment respectivement dans A la merveille de Terrence Malick ainsi que La terre outragée de Michale Boganim en 2012, et Kevin Janssen dans L’état sauvage de David Perrault entre autres en 2019. Le tournage avec eux a été une parfaite réussite et cela rejaillit bien sûr sur l’atmosphère étrange et oppressante du film. Le réalisateur le confie d’ailleurs au dossier de presse du film : « Leur alchimie a été immédiate. Il nous suffisait de lexploiter. Grâce à eux, le tournage a été très facile. Ils étaient incroyablement investis. Je crois quils aimaient le concept du film. On les a filmés partout, dans chaque pièce, même dans leurs loges. »

 

 

Entre Kubrick et Lynch

L’histoire en soi est simple mais c’est ce que voulait Christian Volckman en tant que coscénariste, avec Eric Forestier. Un jeune couple lassé de la grande ville s’installe dans une vieille maison retirée et étrange du fin fond du Maryland. Il n’en faut pas plus déjà pour planter un décor et une intrigue à faciliter l’ingérence de l’horreur, voire du gore, surtout que le réalisateur est aidé par la magnifique photo de Reynald Capurro et le décor incroyablement subtil de Françoise Joset et Bernard Coyette. Et pourtant, il n’en est rien. Ce film n’est pas un énième film d’angoisse sur un jeune couple un peu naïf enfermé dans une vieille maison et qui entend des voix, des cris et des chuchotements. Certes, The Room fonctionne comme un conte mais pas de fée, il y a quelque chose en lui qui vient de très loin, par exemple du thème de la lanterne magique qu’on retrouve de toutes les manières dans nombre d’écrits et de scénarios. Mais ici, l’intentionnalité est différente. Il ne faudrait pas que le film soit seulement perçu comme un bon film d’angoisse, voire un thriller à la Kubrick. Bien sûr son influence se fait sentir, tout autant que celle de David Lynch, ou même celle de Hitchcock d’une manière plus diluée. Mais le propos est tout autre.  

Un film politique

Proposé en VOD pendant la durée du confinement dû à la pandémie de coronavirus, on ne pouvait trouver mieux pour illustrer à la fois notre enfermement et les ravages du capitalisme. Il est certain que les spectateurs avisés, emprisonnés dans leur propre maison ou appartement, pourront lire entre les lignes et comprendre la destinée qui nous attend si nous ne sortons pas de la brutalité du néolibéralisme qui nous transforme en consommateurs captifs. C’est le principe même de cette room qui tend à faire croire que nous pouvons tout posséder, mais dès qu’on tente de se libérer, en l’occurrence sortir de la maison, toutes nos possessions tombent en poussière. Animé d’une culture bouddhiste, Christian Volckman fait oeuvre ici non pas seulement de conteur, mais de moraliste puisque son film est à comprendre justement dans le sens de ce qu’il explique lui-même dans le dossier de presse de ce film puissant que nous ne voulons nullement divulgâcher : « On arrive sur ce monde sans rien et on le quittera sans rien. On a beau cumuler des signes ahurissants de richesse, on ne repartira pas avec. C’est aussi la limite de notre système capitaliste. (…) Il n’y a jamais eu autant de milliardaires, et par contrastes d’ultra-pauvres, sur la planète. Pendant ce temps-là, on détruit notre habitat. Je pense qu’on arrive à la fin de ce système, il faut qu’on bouge, on n’a plus le choix. Le problème est partout, on ne peut plus fuir. »


Disponible en VOD dès le 14 mai sur les plateformes suivantes :

Orange

– Canal VOD

– MyTF1 VOD

– iTunes

– Google

– UniversCiné

– Filmo TV

– Rakuten TV

– Xbox

Réalisateur :

Acteurs : ,

Année :

Genre :

Pays : ,

Durée : 100 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi