Select Page

Le Chasseur de primes

Article écrit par

Une comédie romantique où l’action prime sur la romance. C’est le pari pris par Andy Tennant dans la réalisation du « Chasseur de primes ». Convaincant, sauf si l’on veut voir une vraie romance.

Le Chasseur de primes restera comme l’une des rares occasions de convaincre les mâles de voir une comédie romantique. Pour la bonne raison que le film d’Andy Tennant se rapproche plus du film d’action que de la romance. Les retrouvailles de Nicole (Jennifer Aniston) et de Milo (Gerard Butler) ne sont qu’un prétexte pour suivre les déboires d’un chasseur de primes qui se lance à la poursuite d’une journaliste qui n’est autre que son ex-femme. Le héros est donc bien celui que suggère le titre de l’œuvre. Résultat : le couple Butler – Aniston restera peut-être l’un des couples les moins romantiques vus au cinéma. Néanmoins, si on les considère comme les comparses d’un intrigue pleine de rebondissements, la paire devient beaucoup plus crédible. Le réalisateur de Hitch voulait autant d’action que de romance, mais le premier a pris le pas sur le second. Le cinéaste semble s’être plus concentré sur la cavale du duo, les scènes de poursuites (en golfette, à vélo, en voiture ou tout simplement à pied) sont plus nombreuses et plus travaillées que les scènes dites "romantiques" (en voiture, au restaurant ou dans une chambre). Ces dernières ne sont que des pauses avant que l’action ne reprenne de plus belle au son d’une savoureuse bande originale.

Si Butler, « l’homme d’action », tire son épingle du jeu, Aniston s’en sort beaucoup moins bien. Non pas que sa prestation ne soit pas convaincante, mais tout simplement parce qu’on l’a déjà vu mille fois dans ces rôles clones de son légendaire personnage de Rachel dans Friends. On aimerait vraiment la voir quitter ses rôles de femmes – décalée et attachante (Polly et moi), qui tombe amoureuse d’un homme plus âgé (La Rumeur court), qui rompt (La Rupture), qui aspire à vivre avec un homme stable (Management) ou qui ne croit plus en l’amour (Love Happens) – qui n’apportent aucune valeur ajoutée à sa filmographie. La lassitude, et c’est peut-être la sienne aussi, pointe son nez. Il serait tant que la sublime et adorable Jennifer Aniston se renouvelle et trouve enfin un rôle qui lui apportera la consécration à Hollywood. En d’autres termes, on lui souhaite une fin heureuse avec Oscar comme Sandra Bullock.

Titre original : Le Chasseur de prime

Réalisateur :

Acteurs : ,

Année :

Genre :

Durée : 101 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Outrage

Outrage

Les six films d’auteur réalisés par Ida Lupino entre 1949 et 1966 traduisent l’état de « victimisation » dans lequel est maintenue
la femme américaine face aux défis de la reconstruction sociale de l’après-guerre. « Outrage » formalise, à travers l’esthétique du film noir, le trauma existentiel d’une jeune fille sauvagement violée. Poignant en version restaurée.

Interview d’Abel Danan.

Interview d’Abel Danan.

Pour son deuxième court-métrage, Love Cantata, Abel Danan s’est entretenu avec nous. C’est l’ occasion de découvrir un cinéaste très prometteur, que Vanity Fair vient de classer dans son palmarès annuel des jeunes talents à suivre de près.