Select Page

Auteur : Mathilde Durieux

Dans la chambre de Vanda

Apocalyptique et monstrueux, à la frontière entre réel absolu et écriture stylisée, le plus révolutionnaire des films de Pedro Costa se mesure et se ressent bien davantage qu´il ne se comprend. L´expérience, véritable plongée dans les entrailles d´un bidonville de Lisbonne, est traumatisante.

Read More

Le couple témoin

Collaborateur de Fernand Léger à la fin des années 40, photographe de « Vogue », concepteur du style photographique de « Zazie dans le métro », William Klein cinéaste est, lui, plus particulièrement préoccupé par le monde moderne. Quoi de plus naturel, pour un artiste dont l´oeuvre entière est pétrie d´une véritable fascination pour le style…

Read More

Jim Jarmusch, cinéma barock

Le cinéma de Jim Jarmusch, de « Permanent Vacation » (1980) et « Stranger than Paradise » (1982) à « Coffee and cigarettes » (2003) et « Broken Flowers » (2005), semble dominé par le même esprit que celui qui règne sur le rock des origines : une furieuse liberté, l´association parfois hasardeuse d´éléments dépareillés, tirant le sublime de la dysharmonie.

Read More

Playtime

Ressortie en version restaurée de « Playtime », échec commercial en son temps, composé comme une symphonie et considéré jusqu’à sa mort par Jacques Tati comme son « dernier film ».

Read More

La Rue rouge

D´une inspiration à l´autre : l´onirisme noir de « La Rue rouge » ou quand Fritz Lang, dans sa période dite « hollywoodienne », remake Jean Renoir.

Read More

I don’t want to sleep alone (Hei yanquan)

Après avoir fait chanter des âmes en peine sous la chaleur écrasante d´un été caniculaire dans La Saveur de la pastèque, Tsai Ming-Liang, chantre de la poésie urbaine, signe avec I don´t want to sleep alone, une oeuvre fiévreuse et déchirante dans laquelle quelques obsessions passées côtoient celles du présent. Tristesse du monde, beauté des silences, émotion dans les regards, sentiments bruts. Son meilleur film depuis Et là-bas quelle heure est-il ?

Read More

No Country for Old Men

Le retour des Coen se fait à coups de bottes de flic frappées contre le sol, de pulvérisations d´air comprimé dans le front des opportuns, à coups de fusil à pompe. Il est fracassant, magistral.

Read More

Actrices

Remarquable par sa précision sans détours, et dérangeant par ses méandres de sombre angoisse.

Read More