Select Page

Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood?

Article écrit par

La cause des femmes vue par les stars de Hollywood.

Balance ta revendication

La cause féminine est entendue depuis des années, du moins le croyait-on après les âpres mais folkloriques combats des années 70. Apparemment, il n’en était rien et la révolte reprend de plus belle, mais sous d’autres atours, depuis plus de deux ans et le mouvement MeToo qui, au début, voulait dénoncer les abus sexuels des hommes sur les femmes, et notamment dans le milieu du cinéma, s’est déplacé sur la société tout entière. Et puis, tout est parti en vrille notamment en France où le mouvement #balancetonporc a permis à certaines femmes de dénoncer leurs violeurs sur la place publique, faisant souvent fi de la loi et de la présomption d’innocence sans lesquelles il ne peut y avoir de justice. Tout ceci s’amplifie parfois vers l’absurde notamment avec la dénonciation tous azimuts de Roman Polanski qui ne cesse de faire les frais de cette libération de la parole. Et comme si tout cela ne suffisait pas, Tom Donahue donne ici la parole aux stars de Hollywood dans ce documentaire qui revient sur ces problèmes, mais revendique surtout que la loi prenne en compte le problème de la place de la femme dans le cinéma, et ce faisant dans la société.

 

 

Un casting d’enfer pour une cause en vue

Avec son premier long métrage documentaire, Casting By, Tom Donahue s’attachait à dépeindre le monde de Hollywood. Ce film qui, au départ, était un simple hommage à l’art du casting est rapidement devenu une première approche de la question du sexisme que doit affronter l’industrie du rêve. Ce que tous ces mouvements, souvent assez hétéroclites et quelque peu incompréhensibles, ne parviennent pas à faire admettre, c’est que les gouvernements ne peuvent pas légiférer sur tout. C’est d’ailleurs même un grave danger qui nous priverait ainsi de notre liberté. Le fait de dénoncer des délinquants sexuels sans preuves ni procès représente un danger réel pour la démocratie ; et le fait d’en appeler sans cesse à l’Etat fabriquerait des citoyens assistés et quelque peu infantilisés. Il est certain, et presque tout le monde en convient, qu’il faut trouver collectivement des solutions au sexisme, mais les moyens utilisés sont-ils vraiment conformes à l’idée qu’on se fait de la liberté ?

 

 

Peut-on légiférer sur tout ?

Tout comme il peut paraître absurde de réclamer des quotas d’actrices et de réalisatrices, en demandant la parité comme le proclame haut et fort le festival de Cannes par exemple, tout en faisant dans la pratique parfois complètement le contraire. On ne pourra se sentir solidaire entre hommes et femmes simplement à partir du moment où l’équilibre aura été trouvé par intelligence et non par des Grenelle ou des diktats. C’est pourquoi, même si les actrices qui traversent tout ce documentaire comme Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh ou encore Jessica Chastain pour ne citer qu’elles, sont passionnantes et passionnées, il n’est pas possible de leur donner totalement raison car il est impossible d’imposer le respect à un peuple qui n’en veut pas ou qui n’y peut mais. C’est cette union des sexes face à l’injustice qu’il faut dorénavant trouver, malheureusement elle semble difficile à obtenir en raison des différences de classe, de pouvoir et de privilèges. Ce film est une goutte d’eau, mais il tente d’apporter une solution en dehors des discours et des voeux pieux. C’est pourquoi il peut être un tant soit peu dans ce combat que résume le réalisateur dans le dossier de presse du film. « L’inégalité entre les sexes est un problème que notre société toute entière doit affronter – et pas seulement ceux qui en subissent les injustices. À mes yeux, ce film ne se veut pas uniquement une enquête sur la discrimination dans les rapports professionnels à Hollywood, mais une main tendue aux hommes pour qu’ils puissent, eux aussi, proposer des solutions. »

Titre original : This changes everything

Réalisateur :

Acteurs : , , ,

Année :

Genre :

Pays :

Durée : 95 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi