Select Page

Mad Money

Article écrit par

Une histoire de braquage. Trois actrices. Un résultat sans commentaire. Difficile de trouver un minimum de qualité dans cette soi-disant comédie.

L’histoire on la connait. Trois femmes, employées dans les bâtiments de la Réserve fédérale américaine, décident un jour sans fin, de braquer l’institution. Tiré d’un fait réel, Callie Khouri, scénariste de Thelma et Louise, ne parvient jamais à créer une certaine profondeur dans cette comédie légèrement féministe, donnant un résultat inerte.
Le hic dans cette histoire de vols de billets, c’est la désagréable impression de déjà-vu qui plombe le film, le rendant élastique, totalement pénétrable. Les trois comédiennes se tuent à la tâche, apportant un peu de fantaisie, mais il demeure difficile d’oublier des dialogues poussifs, une mise en scène inexistante et, surtout, une vision manichéenne des rapports hommes/femmes.
Mad Money croule sous une pluie de morale bien-pensante qui dynamite toute ambition démesurée, renvoyant Callie Khouri vers des illusions lointaines. A oublier très vite !

Titre original : Mad Money

Réalisateur :

Acteurs : , , ,

Année :

Genre :

Durée : 104 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Outrage

Outrage

Les six films d’auteur réalisés par Ida Lupino entre 1949 et 1966 traduisent l’état de « victimisation » dans lequel est maintenue
la femme américaine face aux défis de la reconstruction sociale de l’après-guerre. « Outrage » formalise, à travers l’esthétique du film noir, le trauma existentiel d’une jeune fille sauvagement violée. Poignant en version restaurée.