Les Randonneurs à Saint-Tropez

Article écrit par

Dix ans après leurs mémorables aventures en Corse, Nadine, Cora, Matthieu et Louis sont restés les meilleurs amis du monde. Cora et Nadine sont employées par la même entreprise, toutes les deux à la recherche du prince charmant : Coralie (Karin Viard) est bien mariée, mais semble lasse de son époux, et s’interroge même sur […]

Dix ans après leurs mémorables aventures en Corse, Nadine, Cora, Matthieu et Louis sont restés les meilleurs amis du monde. Cora et Nadine sont employées par la même entreprise, toutes les deux à la recherche du prince charmant : Coralie (Karin Viard) est bien mariée, mais semble lasse de son époux, et s’interroge même sur le sens qu’elle doit donner à sa vie. Quant à Cora (Géraldine Pailhas), elle collectionne les aventures sans horizon avec des hommes mariés. Les deux frères Matthieu et Louis travaillent eux aussi ensemble, chacun ayant gardé son côté d’adolescent attardé et de grand frère ronchon.

C’est alors que notre fine équipe décide de faire un break loin du train-train quotidien, de la grisaille parisienne ; bref, loin de tout. Direction Saint-Tropez et son soleil, ses plages, ses boutiques, sa flambe et le cortège de top-modèles qui l’accompagne. Au programme, détente et farniente !

Mais le stress et les bouchons ont gagné Saint-Tropez et les vacances s’annoncent loin d’être paradisiaques. A peine arrivés, Louis et Coralie se plaignent de la foule et du mauvais état de l’appartement. Cora reste quant à elle scotchée à son téléphone portable. Finalement, il n’y a que Matthieu qui reste résolument positif. Il va d’ailleurs rencontrer, au détour d’une virée nocturne, leur ancien guide sur le GR20 en Corse : Eric (Benoît Poelvoorde). Notre guide est devenu un people connu de toute la jet-set tropézienne, et il se charge de faire mener à nos randonneurs une visite bien particulière…

Les Randonneurs à Saint-Tropez nous emmène sur la route des vacances, et le film appelle des scènes bien connues : qui n’a pas vécu les heures interminables dans les embouteillages ou mangé la salade composée à 17.90€ avec vue sur la mer ? On peut cependant regretter la multiplication de clichés et un scénario très peu poussé. En effet, le récit s’écoule sans qu’aucune véritable intrigue ne soit amorcée. Les scènes de vie se succèdent au gré d’évènements dont on a du mal à percevoir le réel intérêt (quid de la rencontre entre Cora et le magnat de la téléphonie mobile ?). Et Les Randonneurs à Saint-Tropez de donner l’impression d’un "film de vacances" réalisé entre amis.

Voici tout de même un agréable moment de détente qui ne manque pas de donner envie de partir en vacances sur la Côte d’Azur. Quelques scènes sont réellement drôles (Eric en faisant des tonnes sur son bateau, Louis dans un style Jean-Pierre Bacri en éternel rabat-joie, ou encore Coralie se laissant charmer par un Nordiste qui a adopté l’accent italien… pour mieux s’intégrer chez les jet setters !). A noter la prestation de Vincent Elbaz qui interprète avec succès le rôle du branleur-débrouillard, rendant le personnage de Matthieu sympathique.

Titre original : Les Randonneurs à Saint-Tropez

Réalisateur :

Acteurs : , , , ,

Année :

Genre :

Durée : 100 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

WESTFIELD STORIES SAISON 2

WESTFIELD STORIES SAISON 2

Interview de Nathalie PAJOT, Directrice Marketing France d’Unibail-Rodamco-Westfiel. Elle nous présente la deuxième édition du Festival de courts-métrages Westfield Stories auquel est associé Kourtrajmé, le collectif de jeunes cinéastes crée par Ladj Ly.

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Le cinéma de Mani Kaul dépeint subtilement la manière dont la société indienne traite ses femmes. On peut qualifier ses films d’art et essai tant ils se démarquent de la production commerciale et sont novateurs par leur forme originale. Avec une âpreté et une acuité douloureuses, le réalisateur hindi décline le thème récurrent de la femme indienne délaissée qui subit le joug du patriarcat avec un stoïcisme défiant les lois de la nature humaine. Un mini-cycle à découvrir de toute urgence en salles en versions restaurées 4K.

Le chant des vivants

Le chant des vivants

Quitter son pays, essuyer les coups, traverser la mer… Mais si le pire était à venir ? Survivre n’est pas un tout. Cécile Allegra propose à de jeunes exilés de penser l’après, par l’art-thérapie. Le chant des vivants est une douloureuse mélodie de laquelle advient une merveille cinématographique.