Select Page

Le Merveilleux magasin de Mr Magorium (Mr. Magorium’s Wonder Emporium)

Article écrit par

Un conte pour enfant dans un monde d’adulte. Un mélange qui manque toutefois de piment.

Le Merveilleux magasin de Mr Magorium est une petite échoppe entre deux gratteciels. La boutique est tenue par un trio inattendu composé d’un mystérieux inventeur de jouets, Edgar Magorium (Dustin Hoffman), de sa gérante Molly Mahoney (Natalie Portman), pianiste, et d’un jeune colistier Eric Applebaum (Zach Mills) qui collecte les chapeaux.

La trame narrative du film se résume à la retraite programmée de Mr Magorium. Le compte à rebours, l’aporie d’un famélique scénario aussi… Après une longue carrière, Mr Magorium décide de confier naturellement son héritage à Molly Mahoney. La profonde amitié qui lie le personnage de Dustin Hoffman à celui de Natalie Portman semble conférer ci et là un peu d’émotion à cette fable enfantine. Toutefois derrière ce monde féerique se cache une histoire assez fade, ni drôle, ni dramatique ; simplement inodore.

Après le tonitruant Charlie et la chocolaterie de Tim Burton, Le Merveilleux magasin de Mr Magorium apparaît comme une insipide réplique. Cette balade fantastique au royaume des enfants est interdite aux plus de 12 ans !

Titre original : Mr. Magorium's Wonder Emporium

Réalisateur :

Acteurs : , ,

Année :

Genre :

Durée : 90 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Rashômon

Rashômon

« Rashômon » ressort en salles dans une nouvelle version restaurée. Par ses écarts angulaires à 180°et sa flamboyance assumée, l’œuvre non-conformiste se revendique de l’esthétique du muet et multiplie les perspectives pour sonder la vérité psychologique de ses protagonistes confrontés à leurs contradictions. Film-événement.

La Terrasse

La Terrasse

« La terrasse » est une œuvre à la charnière de deux époques qui vient sonner le glas de la comédie à l’italienne. La satire grinçante livre sans concession un portrait en demi-teinte et au vitriol de la crise existentielle de cinq quinquagénaires vieillissants qui évoluent dans une sphère intellectuelle de gauche sclérosée. Les scénaristes de légende Age et Scarpelli prennent ici le pouls d’une société italienne malade de son conformisme.

Le Soldatesse (des filles pour l’armée)

Le Soldatesse (des filles pour l’armée)

« Le Soldatesse » porte un regard féministe existentialiste sur ces femmes en déshérence, butin de guerre, enrôlées de force afin d’approvisionner les bordels militaires de campagne lors de l’invasion hellénique par les troupes d’occupation italiennes expédiées en 1941 sur une rodomontade du Duce. Illustrant une page sombre de l’occupation italienne, ce road-movie sur fond de guerre chaotique fut ignoré à sa sortie pour le défaitisme et le fiasco militaire qu’il traduisait par son naturalisme. Décryptage.