Select Page

DVD : « Gränsen » (Opération Arctic Fox) en Blu Ray

Article écrit par

1942. Deux soldats de l´armée Suédoise disparaissent sans laisser de trace à la frontière de la Norvège occupée par le Troisième Reich.

« Si je prétends malgré tout continuer à faire de l’art, il y a une raison très simple à ça […]. Cette raison, c’est la curiosité ». Ingmar Bergman

Bel objet de curiosité que la Scandinavie. Une région du nord de l’Europe plutôt discrète, voire réservée. Elle n’oublie pas pour autant les autres nations en proposant sa formidable culture musicale, littéraire, et bien entendu cinématographique.

Depuis 2008, on retiendra les intéressants, mais conventionnels Hævnen (Revenge) et la trilogie Millenium. Et enfin, sûrement les deux meilleurs films scandinaves de ces dernières années : Armadillo et Låt den rätte komma in (Morse en français). Des films qui ont su habillement représenter la Scandinavie, principalement le Danemark et la Suède, à travers une étude contemplative, ludique et didactique, mais aussi singulière de cette culture. Gränsen (Opération Artic Fox en français) ne déroge pas à la règle et se fait à son tour le chantre d’un cinéma suédois audacieux et désireux de se soumettre à un examen de conscience collective à travers le cinéma. Néanmoins, le bât blesse quand on rentre dans le vif du sujet : outre la présence agréable des acteurs et la qualité de la mise en scène, sobre, humble et efficace, Gränsen souffre d’un scénario cousu de fils blancs, frisant parfois le ridicule (le résistant norvégien masqué qui intervient pile au bon moment pour secourir les héros… un « sympathique » deus ex machina) mais parvenant aussi à émouvoir. A l’image de cette scène où un soldat suédois, grièvement blessé et encerclé par des allemands, implore l’aide de son supérieur bloqué par le feu nourri des soldats de la Wehrmacht.

L’affiche du film et son pitch empruntent au fantastique plus qu’autre chose. D’autant que Gränsen aborde le genre avec pertinence et en respecte les codes. On soulignera la séquence où l’officier suédois, partit à la recherche des deux soldats disparus, en retrouve un affreusement mutilé et attaché à un arbre. La manière dont est réalisée cette séquence, et notamment le soin apporté au son et aux réactions des soldats, laissent clairement penser qu’une chose rôde à la frontière suédoise. En fait, il n’en est rien. Ou plutôt si, car le grand méchant loup est interprété par un officier allemand sadique à souhait : hautain, regard perçant derrière une paire de lunette à la Himmler, cigare à la main. Bref le nazi de service. Rien de bien fantastique dans tout ça. Qui plus est, le dénouement du film laisse clairement penser que Gränsen est une adaptation cinéma d’un Call Of Duty ou d’un Medal of Honor.

Saluons malgré tout l’hommage rendu aux quelques trois cents soldats suédois disparus mystérieusement au cours de la Seconde Guerre mondiale, même si le scénario de Gränsen ne fait malheureusement que spéculer sur l’Histoire*, le but du scénariste et du réalisateur est avant tout d’éveiller l’intérêt des suédois pour cette période sombre de l’Histoire dans laquelle la Suède joua un double jeu en préservant le meilleur.

Blu-ray et bonus

De la HD comme on l’aime. Une image impeccable et des pistes sons de grande qualité qui rendent hommage au soin apporté au design sonore. Côté bonus : un making of de dix minutes assez classique et un court métrage qui fait office de fin alternative plutôt que d’une création originale et indépendante de Gränsen.

Combo (DVD + Blu-Ray dans un seul boîtier) édité par Initiative Cinéma One (ICO) et distribué par Seven 7. Sorti le 2 Novembre 2011.
 

* L’ouverture prochaine des archives militaires du Royaume de Suède, aux alentours de l’année 2012, devrait lever les voiles sur les mystères qui entourent ces disparitions.

 


 


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi