Select Page

Génération documentaire 40 ans de cinéma aux Films d’ici

Article écrit par

Le programme de la Cinémathèque du documentaire est consacré cet automne au Films d’Ici, société phare de la production indépendante depuis 40 ans. Jusq’au 21 décembre.

Après le cycle consacré au documentariste hollandais Johan Van der Keuken en janvier dernier, la Cinémathèque du documentaire se consacre cet automne aux auteurs qui ont été accompagnés par la société de production les Films d’Ici, depuis près de quarante ans. Il s’agit avec ce nouveau cycle, selon les propres termes des organisateurs, de « Revivifier la mémoire d’une génération qui a incarné, de 1978 à aujourd’hui, l’irruption sur le devant de la scène du cinéma documentaire d’auteur.« 

Les Films d’Ici ont donc accompagné des auteurs talentueux tout au long des dernières décennies et ont contribué à donner ses lettres de noblesse à un documentaire de création toujours en prise avec la société. De grands noms figurent à son catalogue dont certains sont présents pour cette rétrospective tels que Claire Simon, Nicolas Philibert, Denis Gheerbrant, Richard Dindo, Nurith Avir, Patricio Guzmán, Carmen Castillo, Marie Dumora, Arnaud des Pallières. Du beau monde pour une programmation alléchante, avec, par exemple, des Focus consacrés à Nicolas Philibert, dont certains des films ressortent cet automne en salles ; à Marie Dumora, qui a ancré son oeuvre dans l’est de la France ; ou encore à Luc  Moullet, auteur emblématique des Films d’Ici. Il ne faudra pas manquer, parmi tant de films proposés, à titre d’exemple, le Ernesto « Che » Guevara journal de Bolivie  de Richard Dindo (1994) ou la Récréation de Claire Denis (1993).

À noter qu’une Master Class sera consacrée le samedi 8 décembre à 17h aux producteurs historiques Richard Copans et Serge Lalou. Ce sera l’occasion de mieux comprendre leur rôle dans la naissance et la création d’un film et surtout la vision qu’ont de leur métier ces producteurs indépendants et qui pourrait se résumer par une phrase de Richard Copans selon laquelle : « Qui dit auteur croit qu’un regard peut nous aider à mieux voir. »

 

Le programme : https://www.bpi.fr/sites/SiteInstitutionnel/contents/Contenus/agenda/cycle/generation-documentaire.html

 

Année :

Genre :

Pays :


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Destroyer

Destroyer

C’est grâce à la force d’interprétation d’une Nicole Kidman méconnaissable et aux antipodes de son image de femme fatale que Karyn Kusama parvient à signer ici un polar féministe certes conventionnel, mais réussi.

La Liberté

La Liberté

La liberté que l’on voit ici est celle de l’enfermement et de la culpabilité face à l’inceste dans une prison sans barreaux au cœur de la Corse.

Ange

Ange

« Ange » est un opus de transition dans la filmographie audacieuse de Ernst Lubitsch. Le cinéaste réussit un coup de billard à trois bandes avec la censure du code Hayes en abordant le sujet tabou de la tentation adultérine dans le couple considérée du point de vue de la femme. Emoustillant en version restaurée.