Select Page

Insoupçonnable

Article écrit par

Amour, gloire et beauté : Gabriel Le Bomin signe << Insoupçonnable >>, deuxième film adapté du roman de Tanguy Viel. De la haine à l´amour, il n´y a qu´un pas…

Insoupçonnable est un polar sulfureux au casting de choix : Laura Smet, Charles Berling, Marc-André Grondin et Grégori Derangère. Lise et son prétendu frère Sam tentent d’escroquer Henri, un riche collectionneur d’art et de jolies femmes. Sauf que leur scénario initial dérape, avec conséquences. Renversement de situation, manipulation, séduction, rien ne sera laissé de côté dans cette histoire d’amour tragique.

Une manière de filmer atypique

Dans Les fragments d’Antonin, son premier film, Gabriel Le Bomin attachait une importance considérable aux détails, choix esthétique qui se prolonge dans Insoupçonnable, où chaque indice faisant progresser l’histoire est choisi, orchestré et distribué.
Avec Lise (Laura Smet), femme fatale inspirée des années 40, sensible en apparence et diabolique au final, le réalisateur plonge le spectateur dans un jeu de pouvoir. Qui aura le dernier mot ? Henri (Charles Berling) est quant à lui un homme stéréotypé, riche et puissant, incarnant la faiblesse et l’impatience masculine. Tout aussi impuissant face à la machination féminine, Sam (Marc-André Grondin) est passionnel, sensible et obstiné.
S’ajoute à ce trio nouvellement constitué l’histoire d’une famille fortunée, au passé mouvementé et marqué par la mort d’une première épouse et la rivalité entre frères.

Un conflit de générations

Le film, à la différence du livre, se situe à Genève, ville de passage et d’argent. En plus d’être un film noir, Insoupçonnable pointe du doigt l’opposition entre plusieurs mentalités, générations et âges. D’une famille bourgeoise amatrice d’art et de culture à deux amants déchirés par leur manque d’argent et de stabilité, le scénario plonge le spectateur dans deux univers opposés qui pourtant se mélangent.
Très inspiré par Fritz Lang, Otto Preminger et la Nouvelle Vague, Gabriel Le Bomin mélange des effets de surprises et des interrogations face à l’enchaînement de l’histoire. Au final, qui manipule qui ? Quelles sont les victimes ?

Une combinaison réussie

Surprenante, Laura Smet joue de son hypersensibilité et de son talent pour donner au personnage de Lise le rôle central. A la fois source de désir, d’amour, de passion, elle interprète avec volupté une femme malheureuse, prête à tout pour se sortir de son quotidien. En adéquation totale avec le jeu de rôle de Marc-André Grondin, repéré dans C.R.A.Z.Y et Le Caméléon, le film convainc et fait son effet. Plongé dans une histoire glauque et bien ficelée, difficile pour le spectateur d’en sortir autrement que surpris.

Titre original : Insoupçonnable

Réalisateur :

Acteurs : , , ,

Année :

Genre :

Durée : 95 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Manhunter

Manhunter

La ressortie d’un classique du répertoire hollywoodien, avec ce thriller de Michael Mann, est un voyage nostalgique et immersif dans les années 1980