Select Page

Vive Jacques Demy !

Article écrit par

Quatre films, quatre oeuvres inclassables qui méritaient que le CDC s’y attarde.

Le Coin du cinéphile ne pouvait refuser cette belle proposition de cinéma. (Re)voir Jacques Demy sur nos écrans, capter cette magie incandescente qui ravit tous les âges, telles sont les qualités de ce coffret DVD que l’on peut se procurer – enfin – dans tous les points de vente. Le site Il était une fois le cinéma se focalisera sur l’œuvre de Demy par le biais du Laboratoire, où tout sera dit. Avec le CDC, nous avons voulu traiter de trois œuvres qui nous paraissaient importantes car trop sous-estimées, d’où l’absence de chef-d’œuvres tels que Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’Ane ou Lola.

Entre les courts-métrages, le balancement entre réalité et fiction que décrit 3 places pour le 26, le Joueur de flûte et ce film au titre gonflant mais osé, L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune, c’est tout un pan du cinéma surréaliste qui est mis en avant, et rien que pour cela, il faut absolument s’attarder sur Demy, le célèbre « Jacquot de Nantes ».


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

La vie criminelle d’Archibald de la Cruz

La vie criminelle d’Archibald de la Cruz

La période mexicaine de Luis Bunuel, cinéaste expatrié, contient en germe les obsessions qui irriguent l’intégralité de ses films. L’occasion de réévaluer la vie criminelle d’archibald de la Cruz à l’aune de sa restauration. Tragi-comédie triviale de la frustration à mi-chemin entre cruauté primitive et urbanité patricienne, l’œuvre, mésestimée, procure un frisson d’horreur mêlé de volupté coupable. En version restaurée…

Tranchées

Tranchées

Jeune documentariste et reporter international, Loup Bureau s’est immergé dans les tranchées de la guerre du Donbass, en 2020…
Il en ressort un documentaire remarquable sur une guerre qui nous renvoie 100 ans en arrière.