Select Page

The Spectacular Now

Article écrit par

Nouveau film de passage à l´âge adulte, sans brio mais avec délicatesse.

C’est par un matin de gueule de bois que Sutter rencontre Aimee, alors qu’il s’est évanoui sur la pelouse d’une maison. Il a bu plus que de raison après avoir été plaqué par Cassidy, elle lui demande si tout va bien, l’aide à se relever. Ils vont dans le même lycée, elle connaît son prénom mais lui ne se souvient pas d’elle ; elle va l’aider avec ses devoirs de maths, c’est l’occasion de se revoir. Aimee et Sutter sont peut-être amoureux, ils aiment en tout cas passer du temps ensemble. Elle n’a “pas vraiment d’histoire”, il est le roi des soirées, boit comme un trou, tout le temps, à même le goulot de la flasque qu’il trimballe partout. Rien de bien neuf dans The Spectacular Now, qui a la malchance d’arriver au moment où le genre du coming-of-age movie commence sérieusement à lasser. Et le troisième film de James Ponsoldt, après Off The Black (2006, inédit en France) et Smashed (2012, sorti en direct to DVD en début d’année dernière) peine, par ses thèmes rabattus, à s’élever beaucoup plus haut qu’un Monde de Charlie (2013) ou même que le déjà mineur Arcadia, dans les salles depuis la semaine dernière.

Parents divorcés ou morts, mères courages versus pères démissionnaires, exaltation des sentiments à un âge compliqué (“on ne sera plus jamais aussi jeunes qu’à cet instant précis”, dit Sutter à Aimee), les enjeux sont un peu trop programmatiques pour pouvoir s’y intéresser tout à fait. Le pitch – écrit par les scénaristes de l’atroce (500) jours ensemble (2009) – évite pourtant la catastrophe en donnant le temps à ses deux personnages : si Aimee et Sutter sont placés dans des situations aussi rabâchées qu’anodines (un bal de fin d’année, une première fois, un dîner de famille), le film leur laisse l’occasion de se dessiner, sans les juger. Ainsi, The Spectacular Now observe son couple central sans le brusquer, l’occasion pour les deux acteurs de déployer une palette d’émotions plutôt étendue pour le genre. Aimee et Sutter ne sont jamais caricaturaux, mieux, on croit à la manière dont ils évoluent, ni timorée ni particulièrement hardie, mais en suspens dans cette période trouble de l’adolescence.

L’argument principal (en gros, “la vie c’est l’instant, rien ne compte d’autre, ni l’avant ni l’après”) épuise, The Spectacular Now parvient cependant à charmer à plusieurs reprises grâce à une photo soignée (belles lumières d’automne, cadres à hauteur de l’ennui des petites villes de Géorgie) et à ses interprètes, proprement excellents. Shailene Woodley (la fille de George Clooney dans The Descendants, 2012) et Miles Teller (l’assassin par accident du fils de Nicole Kidman dans Rabbit Hole, 2011) jouent leur partition avec un naturel assez déconcertant. Ils ont reçu, pour leur prestation, le prix spécial du Jury au dernier festival de Sundance : ce n’est que justice pour la facilité avec laquelle ils s’emparent d’une période qu’ils ont connue récemment pour nous faire croire que pour eux, et malgré un final convenu, la vie débute maintenant.

Titre original : The Spectacular Now

Réalisateur :

Acteurs : , ,

Année :

Genre :

Durée : 95 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

She Will

She Will

À mi-chemin entre l’univers de Ari Aster et de Dario Argento, She Will de Charlotte Colbert est un film à l’esthétique envoûtante, qui n’a pourtant pas su répondre à sa propre ambition.

Cadavres exquis

Cadavres exquis

Les cadavres exquis du titre évoquent les dépouilles parcheminées de l’ossuaire de Palerme autant que l’ hécatombe de dignitaires de justice froidement assassinés. Dans ce climat chargé de gravité mortuaire, Francesco Rosi épingle la collusion des pouvoirs politico-judiciaires dans les années de plomb qui secouent l’Italie. A redécouvrir en version restaurée.

Main basse sur la ville

Main basse sur la ville

Loin de paraître datés, les films de Francesco Rosi apparaissent aujourd’hui plus prégnants que jamais. A la charnière du documentaire et de la fiction réaliste, ils appartiennent au genre didactique, qui explorent les zones d’ombre et l’opacité de la réalité sociale italienne comme l’on assemble les fragments d’un puzzle tout en ménageant une fin ouverte. Focus sur un thriller politique quasi intemporel.