Select Page

L’Age de glace 3, Le Temps des dinosaures

Article écrit par

Le troisième volet d’une franchise apparaît souvent comme << le film de trop >>. L’âge de glace 3, bien à la hauteur de ses prédécesseurs, serait donc l’exception qui confirme la règle…

Scrat, le symbole de L’Age de Glace, fait son grand retour sur les écrans cet été dans L’Age de Glace 3. Le petit écureuil est toujours embarqué dans des situations plus périlleuses les unes que les autres, tout comme la célèbre « meute » qui rassemble maintenant deux mammouths : Manny et Ellie, mais aussi l’irremplaçable Sid, accompagné par Diego, Crash et Eddie. Les choses ont suivi leur cours normal et le groupe se prépare à l’arrivée du bébé d’Ellie et Manny. Tout se passe bien jusqu’à ce que Sid, se sentant abandonné, décide d’élever trois bébés T-Rex comme ses propres enfants. Une décision dont il n’a pas mesuré les conséquences et qui va précipiter la joyeuse bande préhistorique dans une nouvelle aventure.

L’attente est toujours la même lorsqu’on a réussi à fidéliser les spectateurs avec deux opus hilarants et bien ficelés. Petit plus cette fois ci, le film est projeté en 3D dans certaines salles, une technologie bien utilisée qui permet au film de nous transporter littéralement dans un autre monde. Un monde souterrain entièrement inconnu que nos aventuriers en herbe vont devoir affronter pour retrouver Sid, qui comme à son habitude s’est mis dans une situation improbable.

Le cocktail est le même et pourtant on ne s’en lasse pas. De l’émotion et un humour décapant qui empêchent toute résistance : on se laisse vite prendre au jeu. Au fur et à mesure des films, les personnages gagnent en caractère et c’est un peu comme de retrouver une bonne bande de copains après une période d’absence. Ce troisième volet des aventures de la joyeuse troupe est plein de bons sentiments… heureusement rien d’écœurant, le film ne suintant pas l’amour et la joie. Un dessin-animé qui comme le vin se bonifie au fil des années, si bien qu’il parviendra une fois de plus à faire se déplacer adultes et enfants.

En réalisant L’Âge de Glace 3, Carlos Saldanha a tenu à répondre aux attentes du public. On ne compte plus les fans du petit Scrat, écureuil au physique atypique et tellement maladroit qu’il en est devenu attachant. Bon nombre des spectateurs vont être ravis de constater qu’il est lui même, tout au long du film, le héros de sa petite histoire. Les plans s’intéressant à son histoire deviennent une sorte d’intermède nous permettant de rire allègrement avant de replonger dans l’action à proprement parler et l’exploration de ce monde étrange et perdu ayant continué à évoluer sous la glace.

Au cours de leur aventure, les personnages vont rencontrer Buck, une belette passe-partout dont le courage n’a d’égal que le grand cœur. Ce petit casse-cou fanfaron va les guider dans cet univers qu’il a appris à dompter et à appréhender. Ce nouveau personnage apporte beaucoup à l’action et à l’humour du film, plus loufoque et scotchant que les autres. D’une situation dangereuse à l’autre, ce dernier ponctue l’action avec ses remarques désopilantes et la fascination qu’il exerce permet aux gags d’avoir plus d’impact.

Un troisième volet qui s’annonce donc aussi prometteur que les autres. Il y a fort à parier que les fans séduits par l’esprit des deux premiers se laissent entraîner sans résistance dans ce nouveau volet bien ficelé, qui nous laisse un goût de « pas assez ». Pour ceux qui ne connaissent pas encore notre « famille » préférée, pas d’hésitation : il faut y aller. Ce qui est sûr, c’est que L’Âge de Glace reste un moment délicieux de rires et de gags duquel on ressort rafraichi, les rires des enfants résonnant dans les oreilles… un petit bonheur dans une journée.

Titre original : Ice Age: Dawn of the Dinosaurs 3D

Réalisateur :

Acteurs : , ,

Année :

Genre :

Durée : 100 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi