Select Page

Cupcakes

Article écrit par

Israël version télécrochet.

À lire "Cupcakes" sur une affiche de cinéma, on s’attend à un film sur la cuisine. Sauf qu’Eytan Fox, pour son nouveau long métrage, n’a pas sorti les saladiers ou les robots mais une bande de voisins réunis devant leur télévision pour regarder le concours de l’Eurovision – et le critiquer à juste sauce. Dans ce groupe de femmes, un seul homme se démarque par son attitude extravagante, son amour homosexuel pour la star des plats à emporter, ses couleurs et sa plastique parfaite, c’est Ofer. Pour jouer, il inscrit toutes ses petites voisines à un concours international, suite à une chanson qu’ils ont chanté en coeur pour soutenir une des copines en détresse. Et surprise, ils sont sélectionnés. 

Ce n’est pas compliqué pour le réalisateur Eytan Fox de passer du drame (Tu marcheras sur l’eau, Yossi, The Bubble) à la comédie. Et d’en user les moindres clichés de série télévisée, à tel point que l’on se demande si à la vision de Cupcakes, on se trouve bien au cinéma et non confortablement installés devant notre petit écran. Même s’il faut l’avouer, le film nous met de bonne humeur et respecte son esprit "feel good movie", toutes les répliques sont matières à clichés. De la ministre en charge de la culture, copier-coller de Roselyne Bachelot version Israélienne, de son assistante amoureuse d’un de ses collègues, de l’intello geek qui rencontre la star des vidéos online, du voisin homosexuel en plein coming out, de la femme patissière en mauvaise phase avec son mari, Eytan Fox utilise des raccourcis difficiles à voir sur grand écran. Une grande impression de déjà-vu s’empare de nous à la vision du film.

 

Jusqu’à la présence drôle mais gênée d’Edouard Baer, à la fin du film, Cupcakes lutte à réunir émotion et humour. Le scénario reste très léger, les scènes sont tournées entre Israël et Paris. Les blagues sont attendues, l’histoire de ce groupe n’a finalement de sens que dans une critique très gentille du concours de l’Eurovision et du kitsch de ses participants. Côté réalisation, Eytan Fox est très proche des séries TV version féminine, comme par exemple Ugly Betty diffusée sur TF1. C’est propre mais très premier degré, ne laissant que très peu de place à l’attachement aux personnages. Une belle déception que ce Cupcakes qui, à défaut de nous faire pousser la chansonnette, nous aura bien donné faim d’autre chose… 

Titre original : Cupcakes

Réalisateur :

Acteurs : , , , , ,

Année :

Genre :

Durée : 88 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Camille

Camille

Voir ce film est comme ouvrir le journal : reportage en une dizaine de pages du conflit en Centrafrique avec photos exclusives de Camille Lepage.

Joker

Joker

Amas d’abîme sur lequel tente de danser un corps ravagé, « Joker » repose tout entier sur la composition démentielle de son acteur.

Gemini man

Gemini man

De retour sur les écrans, Will Smith s’impose un rôle dans la continuité logique de sa carrière dans le nouveau projet de Ang Lee, réalisateur et producteur taïwanais notamment reconnu pour sa capacité d’adaptation au fond et à la forme.

Atlantique

Atlantique

Le jury du précédent Festival de Cannes a décerné le Grand Prix a un film d’une beauté et d’une singularité rares, qui travaille à faire naître l’amour dans un monde où l’Atlantique est un cimetière autant qu’une promesse.