Select Page

Palmarès Ciné 2011

Article écrit par

Si 2010 se voulait année de paix et de fraternité, la tendance de 2011 semble très différente, sinon diamétralement opposée. Voyez donc.

Qu’a-t-il bien pu se passer durant ces douze derniers mois pour qu’au pacifisme chaleureux et jusqu’au boutiste des moines de Xavier Beauvois (Des hommes et des dieux, notre film de l’année 2010) succède dans nos cœurs la violence froide de l’inflexible cascadeur de Nicolas Winding Refn (Drive, film de l’année 2011) ? A l’utopie d’une réconciliation toute fraternelle répond en tout cas assez radicalement à un an d’intervalle sa parfaite antithèse : la pente d’une pure et simple descente aux enfers, celle d’un jeune homme devenu proie dont la survie aura pour condition le renoncement à tout compromis avec les chasseurs, mais aussi à la perspective du « miracle » de l’amour.

Dans une année où les affaires du monde se sont révélées parfois bien plus spectaculaires que le tout venant des films sortant dans les salles obscures, on remarque néanmoins qu’accompagnent Drive dans notre classement des films de grands auteurs fermement décidés à faire le point. Ainsi, tandis que Terrence Malick et Lars von Trier, dans des élans existentialistes diamétralement opposés, s’intéressaient simultanément à l’origine et la fin du monde, Skolimowski, Aronofsky et Moretti suivaient-ils la dernière piste, l’ultime errance ou représentation d’un homme ou une femme d’âges divers. Au sortir de chaque film, au moins une question : et maintenant, on va où ?

Question à laquelle ne sauraient sans doute pas répondre les jeunes héroïnes en plein trouble identitaire des surprenants films de Zack Snyder et Céline Sciamma. Car, cette année plus peut-être que la précédente, mort et naissance, éveil et adieu, confrontation aux honneurs (premières amours, désignation comme numéro 1 de sa discipline) comme aux malédictions de l’existence (maladie ou maltraitance des enfants, éternelle lutte des classes) furent les points de repère plus ou moins insidieux de nombre de récits. Ceux des films de ce palmarès comme de beaucoup d’autres, n’y figurant pas pour diverses raisons.

Mais, si tout ne fut pas des plus joyeux sur les écrans, force est de reconnaître que plus d’un film sut malgré tout faire d’une réalité inacceptable – celle de « la crise » ? – une chance, un moteur. Pour Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm comme pour Bruno Dumont, si la maladie ou la mort sont déjà là, comme disséminés dans l’air, le cinéma est aussi et surtout une possibilité de se mesurer avec style et vaillance aux supposées impasses de la condition humaine. Oui, donner une forme sucrée et fantaisiste à un drame réellement vécu est autorisé, parce que justement, tous les acteurs de ce drame sont encore là, en pleine forme, emplis de la force et la volonté de faire face à ce passé, par le biais du cinéma et la profusion de rythmes, de projections, de gratuités qu’il autorise. Oui, parce que nous sommes au cinéma, représenter frontalement la résurrection d’une morte est chose possible, toute risquée et potentiellement casse-gueule soit l’ambition.

Si aucun film du Palmarès ne fait l’unanimité au sein de la rédaction (à commencer par le numéro 1, qui pour certains n’est rien moins que l’un des films les plus surestimés de 2011), tous, de L’Apollonide, The Tree of life, Tomboy ou Drive – que nous n’avions pas vraiment défendus à leurs sorties respectives – à Melancholia, Essential killing ou Black Swan – loués d’office, quant à eux – sont au moins porteurs des images ayant su durablement répondre à nos humeurs et hantises de cette année. Après la quête de drapeau blanc dont semblaient témoigner en 2010 les sacres d’Oncle Boonmee, Des hommes et des dieux ou Poetry, les guerriers de Drive, Essential Killing, Polisse ou Une séparation donnent idée d’une soif nouvelle de combat. Qu’importe alors, si l’on se fie aux inoubliables finales de Melancholia, Habemus Papam et éventuellement L’Apollonide, que la lutte soit perdue d’avance, que face aux puissances de mère nature, de l’Histoire, du désordre mondial, les prétendus guides, les supposés invincibles se découvrent soudain bien chétifs (Jack Bauer suicidé…).

Qu’il ait pu exister, partout, des images fortes de l’impuissance au combat (Béla Tarr par excellence) confirme surtout que cette année n’aura toujours pas été celle de la mort du cinéma. Dans l’espoir de semblable bilan pour 2012, toute l’équipe d’Il était une fois le cinéma vous souhaite donc une très belle année, à l’échelle du cinéma… et bien sûr du reste.

Sidy Sakho


1. Drive de Nicolas Winding Refn

2. The Tree of Life de Terrence Malick

3. Melancholia de Lars von Trier

4. Essential Killing de Jerzy Skolimowski

5. Black Swan de Darren Aronofsky

Habemus Papam de Nanni Moretti

Une séparation d’Asghar Farhadi

8. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli

Polisse de Maïwenn

10. L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello

Balada Triste d’Alex de la Iglesia

Hors Satan de Bruno Dumont

Sucker Punch de Zack Snyder

Tomboy de Céline Sciamma

True Grit d’Ethan et Joel Coen

  Fabien Alloin

  1. The Tree of Life de Terrence Malick
  2. Melancholia de Lars von Trier
  3. Hors Satan de Bruno Dumont
  4. Le Cheval de Turin de Béla Tarr
  5. Super 8 de J.J.Abrams
  6. L’Étrange Affaire Angélica de Manoel de Oliveira
  7. Une séparation d’Asghar Faradhi
  8. Habemus Papam de Nanni Moretti
  9. La piel que habito de Pedro Almodóvar
10. La Dernière Piste de Kelly Reichardt

  Kamel Bouknadel

  1. Il était une fois en Anatolie de Nuri Bilge Ceylan
  2. The Tree of Life de Terrence Malick
  3. Drive de Nicolas Winding Refn
  4. True Grit d’Ethan et Joel Coen
  5. Habemus Papam de Nanni Moretti
  6. Une séparation d’Asghar Farhadi
  7. Winter’s bone de Debra Granik
  8. L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello
  9. Pater d’Alain Cavalier
10. Curling de Denis Côté
       The Ballad of Genesis and Lady Jay de Marie Losier

  Vincent Brunelin

  1. Polisse de Maïwenn
  2. Drive de Nicolas Winding Refn
  3. The Artist de Michel Hazanavicius
  4. Balada Triste d’Alex de la Iglesia
  5. Les Géants de Bouli Lanners
  6. Essential Killing de Jerzy Skolimowski
  7. The Murderer de Na Hong-jin
  8. Rango de Gore Verbinski
  9. X Men – Le Commencement de Matthew Vaughn
10. Intouchables d’Olivier Nakache et Éric Toledano
 Bonus : Minuit à Paris de Woody Allen
                 Boardwalk Empire, saison 2 (série américaine de Terrence Winter)

  Stéphanie Chermont

  1. Le discours d’un roi de Tom Hooper
  2. Pina de Wim Wenders
  3. Melancholia de Lars von Trier
  4. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
  5. Le Chat du rabbin d’Antoine Delesvaux et Joan Sfar

  6. Habemus Papam de Nanni Moretti
  7. Polisse de Maïwenn
  8. Tomboy de Céline Sciamma
  9. True Grit d’Ethan et Joel Coen
10. Beginners de Mike Mills
 Bonus : Game of Thrones (série américaine de David Benioff et D.B. Weiss)
 
 
  Fleur Chevalier
 
  1. The Tree of Life de Terrence Malick
  2. La solitude des nombres premiers de Saverio Costanzo
  3. Les Bien-Aimés de Christophe Honoré
  4. Sucker Punch de Zack Snyder
  5. Winter vacation de Li Hongqi
  6. Neds de Peter Mullan
  7. Les Contes de la nuit de Michel Ocelot
  8. Donoma de Djinn Carrénard
  9. Carte des sons de Tokyo d’Isabelle Coixet
10. Le Skylab de Julie Delpy
 Bonus : Les fables de Starewitch de Ladislas Starewich
                10 x 10, vidéo de John Wood et Paul Harrison (2011, 15’37)
                The Big Band theory, saison  5 (série de Chuck Lorre et Bill Prady)
 
  Jean-Michel Deroussent

  1. Le discours d’un roi de Tom Hooper
  2. Melancholia de Lars von Trier
  3. Restless de Gus Van Sant
  4. Fighter de David O. Russell
  5. Black Swan de Darren Aronofsky
  6. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
  7. Drive de Nicolas Winding Refn
  8. Minuit à Paris de Woody Allen
  9. I wish I knew, histoires de Shanghai de Jia Zhang Ke
10. The Artist de Michel Hazanavicius

  Andrew Desmond

  1. Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne de Steven Spielberg
  2. Drive de Nicolas Winding Refn
  3. Melancholia de Lars von Trier
  4. La piel que habito de Pedro Almodóvar
  5. The Artist de Michel Hazanavicius
  6. Rango de Gore Verbinski
  7. The Fighter de David O. Russell
  8. Black Swan de Darren Aronofsky
  9. Shame de Steve McQueen
10. Crazy, Stupid, Love de Glenn Ficarra et John Requa
 Bonus : Game of Thrones

 Alexis de Vanssay

1. Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne
2. The Tree of Life de Terrence Malick
3. Donoma de Djinn Carrénard
4. Somewhere de Sofia Coppola
5. Boxing Gym de Frederick Wiseman
6. Shame de Steve McQueen
7. Essential Killing de Jerzy Skolimovski
8. I wish I knew, histoires de Shanghai de Jia Zhang Ke
9. Incendies de Denis Villeneuve
10. A la une du New York Times d’Andrew Rossi

Julien Dumeige

1. Drive de Nicolas Winding Refn
2. J’ai rencontré le diable de Kim Jee-woon
3. Blood Island de Jang Cheol-soo (direct-to-video)
4. Black Death de Christopher Smith (direct-to-video)
5. Balada Triste d’Alex de la Iglesia
6. Black Swan de Darren Aronofsky
7. The Murderer de Na Hong-jin
8. 127 heures de Danny Boyle
9. La planète des singes : les origines de Rupert Wyatt
10. Une séparation d’Asghar Farhadi
Bonus : L.A. Noire, studios Team Bondi et Rockstar Games(PS3 / Xbox 360)

Benjamin Flores

1. The Tree of Life de Terrence Malick
2. La Grotte des rêves perdus de Werner Herzog
3. The Hunter de Rafi Pitts
4. A Dangerous Method de David Cronenberg
5. L’Étrange Affaire Angélica de Manoel de Oliveira
6. Crazy Horse de Frederick Wiseman
7. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
8. La Dernière Piste de Kelly Reichardt
9. Drive de Nicolas Winding Refn
10. Hugo Cabret de Martin Scorsese

Justin Kwedi

1. Hugo Cabret de Martin Scorsese
2. Black Swan de Darren Aronofsky
3. J’ai rencontré le diable de Kim Jee-woon
4. Sucker Punch de Zack Snyder
5. Never let me go de Mark Romanek
6. Incendies de Denis Villeneuve
7. La solitude des nombres premiers de Saverio Costanzo
8. Detective Dee de Tsui Hark
9. Warrior de Gavin O’Connor
10. Le Skylab de Julie Delpy
Bonus : Mes chers amis de Mario Monicelli (ressortie)

Pauline Labadie (par ordre alphabétique)

L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello
Essential Killing de Jerzy Skolimowski
L’Étrange Affaire Angélica de Manoel de Oliveira)
L’exercice de l’État de Pierre Schœller
Jimmy Rivière de Teddy Lussi-Modeste
Mes meilleures amies de Paul Feig
The Murderer de Na Hong-jin
Nana de Valérie Massadian (festival)
Putty Hill de Matthew Poterfield
The Tree of Life de Terrence Malick
Bonus : Treme, saison 2 (série de David Simon et Eric Overmyer)

Laura Le Gall

1. L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello
2. Melancholia de Lars von Trier
3. Tomboy de Céline Sciamma
4. Super 8 de J.J. Abrams
5. La piel que habito de Pedro Almodóvar
6. Winter’s bone de Debra Granik
7. Essential Killing de Jerzy Skolimowski
8. L’exercice de l’État de Pierre Schœller
9. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
10 The Green Hornet de Michel Gondry
Bonus : De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites de Paul Newman (ressortie)

Fabien Legeron

1. Balada Triste d’Alex de la Iglesia
2. Black Swan de Darren Aronofsky
3. Heartless de Philip Ridley (direct-to-video)
4. La Planète des singes : les origines de Rupert Wyatt
5. Sucker Punch de Zack Snyder
6. Drive de Nicolas Winding Refn
7. X Men – Le Commencement de Matthew Vaughn
8. L’ordre et la morale de Mathieu Kassovitz
9. Super de James Gunn (direct-to-video)
10. Harry Brown de Daniel Barber
Bonus : Père Noël origines de Jalmari Helander
              Batman Arkham City, Rocksteady et WB Games (PS3 / Xbox 360 / Windows)

 

  Nicolas Lemâle
  1. Drive de Nicolas Winding Refn
  2. Animal Kingdom de David Michôd
  3. The Artist de Michel Hazanavicius
  4. Black Swan de Darren Aronofsky
  5. J‘ai rencontré le diable de Kim Jee-woon
  6. Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne de Steven Spielberg
  7. Insidious de James Wan
  8. Habemus Papam de Nanni Moretti
  9. Mes meilleures amies de Paul Feig
10. Winter’s bone de Debra Granik

  Marie Loulier

  1. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
  2. Le discours d’un roi de Tom Hooper
  3. Drive de Nicolas Winding Refn
  4. Polisse de Maïwenn
  5. L’exercice de l’État de Pierre Scœller)
  6. Une séparation d’Asghar Farhadi
  7. The Lady de Luc Besson
  8. Mes meilleures amies de Paul Feig
  9. Minuit à Paris de Woody Allen
10. Twilight – Chapitre 4 : Révélation, 1ère Partie de Bill Condon

  Gildas Mathieu (par ordre alphabétique)

  L’Autobiographie de Nicolae Ceausescu d’Andrei Ujica
  Ceci n’est pas un film de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb
  Les Contes de la nuit de Michel Ocelot
  Essential Killing de Jerzy Skolimowski
  Los Herederos d’Eugenio Polgovsky
  Il était une fois en Anatolie de Nuri Bilge Ceylan
  La solitude des nombres premiers de Saverio Costanzo
  Tomboy de Céline Sciamma
  Une séparation d’Asghar Farhadi
  Winter vacation de Li Hongqi
  Bonus : Je veux seulement que vous m’aimiez de Rainer Werner Fassbinder

  Jean-Max Méjean

  1. Melancholia de Lars von Trier
  2. The Tree of Life de Terrence Malick
  3. L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello
  4. Incendies de Denis Villeneuve
  5. La Fée de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy
  6. Somewhere de Sofia Coppola
  7. Drive de Nicolas Winding Refn
  8. Si tu meurs, je te tue de Hiner Saleem
  9. Hors Satan de Bruno Dumont
10. Le Havre d’Aki Kaurismäki

  Josselin Naszalyi

  1. L’Autobiographie de Nicolae Ceausescu d’Andrei Ujica
      Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne)
      Ha Ha Ha de Hong Sang-soo
  4. A Dangerous Method de David Cronenberg
  5. L’Étrange Affaire Angélica de Manoel de Oliveira
  6. Hugo Cabret de Martin Scorsese
  7. Road to Nowhere de Monte Hellman
  8. La Grotte des rêves perdus de Werner Herzog
  9. Essential Killing de Jerzy Skolimowski
10. Une séparation d’Asghar Farhadi

  Amélie Navarro

  1. The Tree of Life de Terrence Malick
  2. Une séparation d’Asghar Farhadi
  3. Polisse de Maïwenn
  4. Starbuck de Ken Scott (sortie 2012)
  5. Essential Killing de Jerzy Skolimowski
  6. Tomboy de Céline Sciamma
  7. Habemus Papam de Nanni Moretti
  8. Minuit à Paris de Woody Allen
  9. True Grit d’Ethan et Joel Coen
10. Black Swan de Darren Aronofsky

  Baptiste Ostré

  1. The Tree of Life de Terrence Malick
  2. Balada Triste d’Alex de la Iglesia
  3. Drive de Nicolas Winding Refn
  4. Animal Kingdom de David Michôd
  5. Essential Killing de Jerzy Skolimowski
  6. Melancholia de Lars von Trier
  7. La Fée de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy
  8. True Grit d’Ethan et Joel Coen
  9. Sucker Punch de Zack Snyder
10. La BM du Seigneur de Jean-Charles Hue

 

Pamela Pianezza

1. Shame de Steve McQueen
2. Drive de Nicolas Winding Refn
3. Melancholia de Lars von Trier
4. L’Étrange Affaire Angélica de Manoel de Oliveira
5. Super 8 de J.J. Abrams
6. Pater d’Alain Cavalier
7. Road to Nowhere de Monte Hellman
8. Easy money de Daniel Espinoza
9. Winter’s bone de Debra Granik
10. Le Havre d’Aki Kaurismäki
Bonus : Somewhere de Sofia Coppola
              Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne de Steven Spielberg
             Sherlock (série britannique de Mark Gatiss et Steven Moffat)

Mickaël Pierson

1. Les Bien-Aimés de Christophe Honoré
2. Sucker Punch de Zack Snyder
3. The Tree of Life de Terrence Malick
4. Ceci n’est pas un film de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb
5. Putty Hill de Matthew Poterfield
6. Melancholia de Lars von Trier
7. Arrietty d’Hiromasa Yonebayashi
8. Le Skylab de Julie Delpy
9. La Grotte des rêves perdus de Werner Herzog
10. Nuit bleue d’Ange Leccia
Bonus : Film, installation de Tacita Dean à la Tate Modern de Londres 
              Downtown Abbey, saison 2 (série britannique de Julian Fellowes)

Camille Poirier

1. Les Bien-Aimés de Christophe Honoré
2. Black Swan de Darren Aronofsky
3. Le Chat du rabbin d’Antoine Delesvaux et Joan Sfar
4. Fighter de David O. Russell
5. Habemus Papam de Nanni Moretti
6. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
7. Toutes nos envies de Philippe Lioret
8. Tomboy de Céline Sciamma
9. Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Løve
10. Une séparation d’Asghar Farhadi

Sidy Sakho

1. Le Cheval de Turin de Béla Tarr
2. Minuit à Paris de Woody Allen
3. Donoma de Djinn Carrénard
4. Hors Satan de Bruno Dumont
5. Au-delà de Clint Eastwood
6. Mission : Impossible – Protocole fantôme de Brad Bird
7. Pater d’Alain Cavalier
8. True Grit d’Ethan et Joel Coen
9. Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne
10. Habemus Papam de Nanni Moretti
Bonus : A Dangerous Method de David Cronenberg
              La piel que habito de Pedro Almodóvar

Jean-Baptiste Viaud

1. L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello
2. Melancholia de Lars von Trier
3. Le Cheval de Turin de Béla Tarr
4. Donoma de Djinn Carrénard
5. Hors Satan de Bruno Dumont
6. Le Gamin au vélo de Luc et Jean-Pierre Dardenne
7. Tomboy de Céline Sciamma
8. Pater d’Alain Cavalier
9. Polisse de Maïwenn
10. Drive de Nicolas Winding Refn

Csaba Zombori

1. The Tree of Life de Terrence Malick
2. Drive de Nicolas Winding Refn
3. We need to talk about Kevin de Lynne Ramsay
4. Habemus Papam de Nanni Moretti
5. Polisse de Maïwenn
6. Balada Triste d’Alex de la Iglesia
7. Hors Satan de Bruno Dumont
8. Blue Valentine de Derek Cianfrance
9. Mes meilleures amies de Paul Feig
10. L’homme d’à côté de Mariano Cohn et Gastón Duprat
Bonus : Le Havre d’Aki Kaurismäki
              The Killing (série danoise)

 


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Outrage

Outrage

Les six films d’auteur réalisés par Ida Lupino entre 1949 et 1966 traduisent l’état de « victimisation » dans lequel est maintenue
la femme américaine face aux défis de la reconstruction sociale de l’après-guerre. « Outrage » formalise, à travers l’esthétique du film noir, le trauma existentiel d’une jeune fille sauvagement violée. Poignant en version restaurée.

Interview d’Abel Danan.

Interview d’Abel Danan.

Pour son deuxième court-métrage, Love Cantata, Abel Danan s’est entretenu avec nous. C’est l’ occasion de découvrir un cinéaste très prometteur, que Vanity Fair vient de classer dans son palmarès annuel des jeunes talents à suivre de près.