Select Page

Coffret Kinuyo Tanaka et ressortie de Didier

Article écrit par

Deux sorties DVD qui méritent toute notre attention.

Sortie de DVD en cette rentrée morose. On retiendra le coffret de Kinuyo Tanaka qu’on a pu découvrir ou redécouvrir en salles à Paris et ailleurs tout récemment et en octobre sur Cine+. Le festival Lumière de Lyon lui a aussi rendu hommage le lundi 17 octobre. Mais c’est plus intéressant et pratique d’avoir ses films en DVD et en Blu-Ray, restaurant en 4K et parus bien sûr chez l’indispensable Carlotta. Outre le fait d’être une femme dans un pays assez machiste, et l’une des plus grandes actrices japonaises, Kinuyo Tanaka fut aussi réalisatrice même si son travail était bien moins connu que celui d’Onu ou de Misoguchi par exemple. En effet, Kinuyo Tanaka (1909-1977) fut l’une des plus grandes vedettes du cinéma japonais. Avec une carrière qui commence dans le cinéma muet et qui finit à la télévision, son parcours est un des plus impressionnants de l’âge d’or des studios.

En 1953, Kinuyo Tanaka décide de passer derrière la caméra, devenant ainsi la première femme cinéaste d’après-guerre. Son parcours de réalisatrice fut semée d’embûches. L’actrice put néanmoins diriger avec succès six longs-métrages pour différents studios. Lettre d’amour (1953), mélodrame autour d’un amour perdu, La Lune s’est levée (1955), comédie du sentiment amoureux, « à la Ozu », Maternité éternelle (1955), parcours sensible d’une femme debout dans la tourmente, La Princesse errante (1960), fresque spectaculaire tirée d’une histoire vraie, La Nuit des femmes (1961), édifiant récit du retour à la vie d’une jeune prostituée, et Mademoiselle Ogin (1962), flamboyante odyssée amoureuse en costume, sont autant d’inoubliables portraits de femmes, portraits qui témoignent d’une voix singulière dans la grande histoire du cinéma japonais classique. Ces six films sont dans le coffret bien sûr accompagnés de plus de 2h30 de suppléments exclusifs dont le documentaire inédit, Kinuyo Tanaka, une femme dont on parle de Pascal-Alex Vincent et un livret de 80 pages illustré de nombreuses photos de plateau. Composé de nombreux témoignages et archives, le documentaire inédit de Pascal-Alex Vincent professeur à La Sorbonne Nouvelle, tourné au Japon, met en lumière l’extraordinaire carrière de l’actrice-réalisatrice et son ambition singulière d’imposer au cinéma un point de vue féminin, reflétant sa propre vision du monde.

Dans un autre genre, Pathé films ressort Didier en version restaurée 4K le 19 octobre le film devenu culte d’Alain Chabat, l’occasion de revenir sur ce film événement qui fonctionne toujours aussi bien. En effet, vingt-cinq ans après sa sortie et son succès au cinéma, Didier ressort dans une nouvelle édition DVD et Blu-ray. Le studio Pathé s’est chargé de la restauration du film de et avec Alain Chabat, sorti en janvier 1997 sur grand écran, vu par trois millions de spectateurs dans les salles obscures avant de faire les choux gras des chaînes de télévision. Une occasion de retrouver aussi Jean-Pierre Bacri récemment disparu dans ce film qui a du chien.

 

Coffret Kinuyo Tanaka en 6 films, Carlotta, DVD et Blu-Ray. 65 euros. sortie le 18 octobre.

Alain Chabat. Didier, Pathé Studio Restauration, DVD et Blu-Ray, 19,99 euros. Sortie le 19 octobre.


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

She Will

She Will

À mi-chemin entre l’univers de Ari Aster et de Dario Argento, She Will de Charlotte Colbert est un film à l’esthétique envoûtante, qui n’a pourtant pas su répondre à sa propre ambition.

Cadavres exquis

Cadavres exquis

Les cadavres exquis du titre évoquent les dépouilles parcheminées de l’ossuaire de Palerme autant que l’ hécatombe de dignitaires de justice froidement assassinés. Dans ce climat chargé de gravité mortuaire, Francesco Rosi épingle la collusion des pouvoirs politico-judiciaires dans les années de plomb qui secouent l’Italie. A redécouvrir en version restaurée.