Select Page

La Consultation

Article écrit par

Premier long métrage d´Hélène de Crécy, La Consultation est une oeuvre documentaire qui porte un regard de > à travers la ritualisation de l´exercice médical. En pénétrant dans le cabinet du médecin généraliste Luc Périno, basé sur la région Lyonnaise, la cinéaste nous dévoile l´antichambre d´une dramaturgie qui s´exerce au quotidien. Rupture d´une confidentialité souvent […]

Premier long métrage d´Hélène de Crécy, La Consultation est une oeuvre documentaire qui porte un regard de << liaison >> à travers la ritualisation de l´exercice médical. En pénétrant dans le cabinet du médecin généraliste Luc Périno, basé sur la région Lyonnaise, la cinéaste nous dévoile l´antichambre d´une dramaturgie qui s´exerce au quotidien. Rupture d´une confidentialité souvent mise à mal par de mauvais rapporteurs télévisuels, cet espace-temps cinématographique s´érige en un film anti-témoignage, qui essaye de saisir l´importance de la relation patient / médecin.

Reprenant alors à notre compte l´affirmation de la réalisatrice selon laquelle on a aujourd´hui souvent << plus besoin d´un médecin que de médecine >>, nous nous portons aux côtés de ceux qui observent pour mieux saisir la contemporanéité d´une telle affirmation. Nous saisissons des mots qui se perdent, qui s´échangent et se troublent ; nous subissons les silences de ceux qui souffrent ; nous portons les craintes d´un devenir incertain et acceptons, in fine, les questions que soulève cette observation de la nature humaine.

Détresse d´une société en quête de vérité, cette déambulation de l´âme humaine se refuse à la facilité. En bannissant tout voyeurisme déplacé, Hélène de Crécy évite avec brio le film témoignage et construit une unité de ton dans les rapports entre les Français et la figure paternaliste du médecin. La Consultation est une oeuvre ouverte qui s´affirme comme un documentaire anti-interventionniste.

Se refusant à toute interaction, la réalisatrice laisse se dessiner la pratique d´un espace, et la re-connaissance d´un dialogue codifié. A cette fin, le cheminement est simple, les moyens aussi. Hélène de Crécy utilise, par un sens du cadre qui laisse la relation opérer, le rituel comme source de compréhension. L´espace clos dans lequel les patients s´inscrivent nous ouvre, paradoxalement, vers la réalité d´une situation beaucoup plus large. En soulignant ce << trait d´union >> patient / médecin, la cinéaste structure une volonté : celle de donner à voir. Elle pose et impose, dans la durée, un moment de la réalité. Force d´un cinéma qui ne dépasse pas le sujet qu´il sert, La Consultation est ce lien concret du désir d´aller mieux d´une société fragile.

En effet, Hélène de Crécy ne tente pas une analyse sur le niveau de soins en France, ni sur le rôle et les conditions de travail des médecins généralistes. Elle montre, par le biais << d´indiscrétions >> de cabinet, l´importance du dire. Le cabinet médical devient alors
l´ << entonnoir >> de toutes les peines et les frustrations de ceux qui ne reçoivent plus d´écoute.

La deuxième qualité du film est de prendre à témoin le médecin Luc Périno. En faisant cela, il devient le véritable intermédiaire entre le patient et le spectateur. Les choix thématiques se font donc par son relais et permettent au documentaire d´explorer (en écho à la
relation – écoute si bien représentée) certains enjeux de la société de demain. Le message devient politique et le film arpente, en parallèle, une autre voie. Dans ce regard d´objectif qui laisse le << verbe >> prendre toute son importance, Hélène de Crécy suit à la trace le docteur Périno et traite avec la force d´une caméra proche des corps le droit de la mort à domicile. En regardant cette vieille femme épuisée dans son appartement lyonnais, la cinéaste nous rappelle l´importance du vieillissement de la population et des rapports trans-générationnels qui en découlent. De la patiente venue chercher << sa dose >> de médicaments (prescrit par un Périno désemparé), à la jeune femme exténuée physiquement et psychiquement par un travail aliénant, en passant par le cas de schizophrénie et celui du jeune couple venu faire une demande d´avortement, la réalisatrice nous livre un panel représentatif des maux qui fragilisent de plus en plus le corps social.

Le cinéma documentaire ne doit pas forcément mettre des mots sur ce qu´il montre. En laissant la parole s´exprimer librement, elle fait parler l´image. En y apportant un simple regard, elle véhicule une vérité et permet le questionnement. Pour toutes ces raisons, La Consultation est un film essentiel : pour le regard d´une société sur elle-même.

Titre original : La Consultation

Réalisateur :

Acteurs :

Année :

Genre :

Durée : 91 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Camille

Camille

Voir ce film est comme ouvrir le journal : reportage en une dizaine de pages du conflit en Centrafrique avec photos exclusives de Camille Lepage.

Joker

Joker

Amas d’abîme sur lequel tente de danser un corps ravagé, « Joker » repose tout entier sur la composition démentielle de son acteur.

Gemini man

Gemini man

De retour sur les écrans, Will Smith s’impose un rôle dans la continuité logique de sa carrière dans le nouveau projet de Ang Lee, réalisateur et producteur taïwanais notamment reconnu pour sa capacité d’adaptation au fond et à la forme.

Atlantique

Atlantique

Le jury du précédent Festival de Cannes a décerné le Grand Prix a un film d’une beauté et d’une singularité rares, qui travaille à faire naître l’amour dans un monde où l’Atlantique est un cimetière autant qu’une promesse.