Select Page

Eden Log

Article écrit par

Une oeuvre qui restera dans sa fosse souterraine.

Tout film de genre français est un pari risqué en soi : comment en effet se détacher d’une culture cinématographique intellectuelle ou paillarde typiquement française pour marcher sur les plates-bandes du cinéma U.S. sans se ridiculiser ? Ce n’est pas Eden log qui risque d’apporter une réponse.

Film de science-fiction à la française, donc, Eden Log n’ambitionne pas moins que d’intégrer la culture en réseau de l’humanité, métaphore du système rhizomique actuel, et les grands thèmes de la marchandisation de l’homme, merci Soleil Vert et Matrix. Ajoutez à cela une esthétique charbonneuse et industrielle, le héros, au visage recouvert de terre du début à la fin, se ballade dans des couloirs d’où sortent des fils électriques et des tuyaux, on est en plein dans un Brazil du pauvre, et une conclusion d’une naïveté écologique navrante, et vous aurez une certaine idée de ce que veut être Eden Log.

Si tout ceci vous semble confus, attendez de voir le film frôlant le ridicule à tout instant. Excepté un Clovis Cornillac errant à moitié à poil avec pour seul langage des borborygmes répétitifs, merci La guerre du feu, on ne comprend absolument rien à l’intrigue et on se demande où le réalisateur veut en venir. On a plus l’impression d’assister à un melting-pot d’influences mal fichu qu’à un véritable film. Il est même incroyable d’imaginer un producteur investir de l’argent dans un film qui brille à ce point par sa non écriture.

Et si la faute incombe au manque de moyens et à une ambition dépassant son auteur, un exemple comme Cube contrecarre cet argument. Car à la différence de Franck Vestiel, Vincenzo Natali a une idée précise de ce que doit être une mise en scène : à savoir définir des unités de lieu et de temps et diriger ses acteurs au lieu de les laisser en roue libre. Dans Eden log, on erre d’un couloir à un autre, on ne sait pas pourquoi, et on a la désagréable impression que cette opacité fait partie du voyage. Qu’à cela ne tienne, Eden log restera dans sa fosse souterraine.

Titre original : Eden Log

Réalisateur :

Acteurs : , , ,

Année :

Genre :

Durée : 98 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Manhunter

Manhunter

La ressortie d’un classique du répertoire hollywoodien, avec ce thriller de Michael Mann, est un voyage nostalgique et immersif dans les années 1980