Select Page

DVD « Cleveland contre Wall Street »

Article écrit par

Sortie DVD et Blu Ray chez Pelléas de cet indispensable documentaire, encore enrichi d’un film complémentaire, adoptant cette fois le point de vue de l' »Ennemi » : les traders en personne !

Ici comme ailleurs fut relevée lors de sa sortie salle l’incontestable valeur cinématographique (c’est avant tout un documentaire très joliment mis en scène, d’une belle fluidité d’ensemble) mais aussi politique de Cleveland contre Wall Street. Et ce n’est pas cette sortie DVD et Blu Ray qui amènera à réviser notre jugement. En effet, ce film reste l’un des objets les plus parlants – au propre comme au figuré – proposés à ce jour autour des répercussions de la dérégulation du système de prêts immobiliers américain (sur les vies des travailleurs pauvres, mais aussi, en dernière instance, d’une large part de la middle class). Cleveland contre Wall Street, simulant en conditions réelles, avec les vrais représentants de chaque parti, le procès qu’auraient mérité les banquiers, en regard des expulsions massives des familles endettées de ladite Cité, reste bien sûr un film prenant parti, élisant d’office un personnage positif, l’avocat démocrate Josh Cohen. Soit l’homme portant – au moins symboliquement – les ultimes espoirs des victimes du désormais fameux système des « subprimes ». Ressort de pareil engagement une œuvre à la fois vibrante et apaisée, pleine de la douleur des « faibles » tout en intégrant le froid réalisme des « forts » quant aux rouages même de la grosse machine capitaliste.

La plus-value de cette sortie DVD réside pourtant dans le faux bonus qu’est Traders (2009), autre documentaire également signé Jean-Stéphane Bron, réalisé à l’heure même où la Crise était enfin dévoilée au monde (septembre 2008, soit l’équivalent économique du drame humain survenu pile sept ans plus tôt). Documentaire exposant, parmi bien d’autres choses, les dirigeants de Lehman Brothers conviés à expliquer les tenants et aboutissants du bug, dans le cadre cette fois d’une véritable audience ; film s’intéressant surtout, comme son nom l’indique, à un corps de métier au fond plus fantasmé que réellement connu. A l’occasion de combats de boxe à dessein caritatif organisés en octobre 2008 entre une poignée de jeunes traders, Bron cherche cette fois à accorder à ces derniers le terrain de leur propre décryptage du métier, démontrant par là qu’au-delà de la manipulation quotidienne des actions, ceux-ci restent des hommes et femmes comme vous et moi, des « monstres » à visage humain. Aucun cynisme à la Michael Moore, dans le dispositif du documentariste, les témoignages face caméra s’offrant nus, préservés de toute caricature sous-jacente. Pureté du rapport filmeur / filmé que les fragments de combats disséminés tout au long du film accentuent assez, accordant aux « sujets » au moins deux régimes de visibilité : entre le costume étriqué et les gants de boxe, bien peigné ou transpirant (voire saignant), le trader est aussi bien un corps qu’un esprit.

Complémentarité donc de ces deux documentaires, démontrant avec force élégance qu’il ne s’agit pas tant, face aux colères légitimes du peuple et au champ de vision volontairement restreint du capitaliste, de conclure sur le caractère irréconciliable des passions que de croire encore en une valeur de toute parole, un prix de chaque témoignage. Cleveland contre Wall Street, Traders n’en finissent pas de dialoguer avec leur temps, aidant par là-même à la projection – bien sûr provisoire – d’une certaine lucidité universelle.

Cleveland contre Wall Street / Traders de Jean-Stéphane Bron, en DVD et Blu Ray chez Les Films Pelléas


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Le mari de la femme à barbe

Le mari de la femme à barbe

Le mauvais goût affiché est le révélateur des noirceurs humaines semble nous dire en substance Marco Ferreri dans ce pamphlet sulfureux où il impose une vision d’intense émotion dans la soumission excessive de Maria, la femme à barbe, devenue un phénomène de foire par la cupidité de son dresseur de mari. Un film-évènement en version restaurée 4K.