Select Page

Réalisateur : Oliver Stone

Oliver Stone

A l´occasion de la sortie de « Wall Street 2 », ce Coin du Cinéphile est consacré à Oliver Stone.

Read More

Salvador

Avant « Platoon », Oliver Stone envoie James Woods dans un Salvador à feu et à sang. Sans armes.

Read More

L’Enfer du dimanche

« L’Enfer du dimanche » est avant tout l’un des seuls films à peu près regardables d’Oliver Stone de ces dernières années.

Read More

W.

Le dernier film d´Oliver Stone est une belle oeuvre de ciné-fils. Un peu de cinéphilie, beaucoup d´émotions, et surtout une figure paternelle qui renforce le message du cinéaste.

Read More

Platoon

En crucifiant avec lyrisme les idéaux d´une génération sacrifiée, Oliver Stone leur redonne aussi son respect. Un film phare, qui a redonné à un cauchemar national des allures de quête humaniste.

Read More

Wall Street : l’argent ne dort jamais

Le retour attendu d’Oliver Stone et Michael Douglas dans le monde de la finance s’avère être une vraie déception, noyant un sujet passionnant dans une intrigue aussi prévisible qu’inintéressante. Greed is good ? Not so much…

Read More

Snowden

Portrait plutôt simpliste du lanceur d’alerte Edward Snowden, ce biopic échoue face à un sujet important aux pistes de questionnement multiples.

Read More

Wall Street

Concept casse-gueule dynamité par la fougue maîtrisée d´Oliver Stone, « Wall Street » s´attaque au système économique moderne et à sa dangereuse virtualité.

Read More

Tueurs nés (Natural Born Killers – 1994)

Brûlot, film expérimental, démonstration didactique par l’excès (et parfois à l’excès), propos jusqu’au-boutiste amené par une forme alors inédite de dynamisme, « Natural Born Killers » constitue à de nombreux égards l’oeuvre charnière de la carrière d’Oliver Stone. Comme si après tant de folie, l’homme ne pouvait par la suite que s’assagir, sachant que le film lui valut bien des critiques et moult ennuis, qu’il convient de dépasser pour considérer, comme cela doit se faire, le film lui-même.

Read More