Select Page

Réalisateur : Jim Jarmusch

The dead don’t die

Ouverture du festival de Cannes 2019, Jim Jarmusch surprend tout le monde avec un film de zombie type des années 80, à la limite entre navet et génie.

Read More

Paterson

2016 s’achève avec la splendeur paisible du dernier film de Jim Jarmusch, qui tutoie l’évidence toute en épure et rigueur d’un Ozu.

Read More

Jim Jarmusch, cinéma barock

Le cinéma de Jim Jarmusch, de « Permanent Vacation » (1980) et « Stranger than Paradise » (1982) à « Coffee and cigarettes » (2003) et « Broken Flowers » (2005), semble dominé par le même esprit que celui qui règne sur le rock des origines : une furieuse liberté, l´association parfois hasardeuse d´éléments dépareillés, tirant le sublime de la dysharmonie.

Read More

Broken flowers

Broken Flowers ou le vertige du temps retrouvé Les premiers plans sont éloquents. Ils montrent un visage de l´Occident en trois dimensions : le survêtement, le canapé, le téléviseur. En ce sens, Broken Flowers n´illustre pas...

Read More

The Limits of control

Objet poétique, contemplatif, un rien abscons, le nouveau film de Gentleman Jim tente l’expérimentation, interroge l’image, mais reste sous influence. Élégant, mais pas inoubliable.

Read More

Only Lovers Left Alive

On retrouve beaucoup de la sève originelle de Jim Jarmusch dans ce film même si ses deux héros vampires et dandys déconcertent un peu.

Read More