Select Page

Master Class Robert Guédiguian au Forum des images ce jeudi 27 octobre

Article écrit par

Robert Guédiguian est ce jeudi 27 octobre au Forum des images pour une Master Class exceptionnelle. Le rendez-vous est pris!

Initiative plutôt originale au Forum des images à Paris : chaque mois, une figure du cinéma – acteur, réalisateur, producteur – vient s’entretenir avec un journaliste du Nouvel Obs, Pascal Mérigeau, pour décortiquer sa carrière, son œuvre, images à l’appui. Ce jeudi, rendez-vous avec Robert Guédiguian.

Ouverte à tous, cette Master Class propose une rencontre avec le cinéaste autour de sa manière très particulière de filmer une certaine réalité sociale. De Marius et Jeannette en 1997, traitant d’une romance populaire à Marseille, jusqu’aux Neiges du Kilimandjaro cette année, histoire sensible et difficile d’une famille torturée, Robert Guédiguian signe un cinéma engagé, prenant et puissant, témoin de son engagement politique à gauche.

 
© Diaphana Distribution


En relation directe avec le réalisateur, le public sera donc en mesure d’approcher son cinéma de plus près, comprendre sa manière de travailler un film et son contenu, mais aussi les liens qui se sont tissés au fil du temps avec ses acteurs fidèles :Jean-Pierre Darroussin, Ariane Ascaride et Gérard Meylan.

Rendez-vous donc ce jeudi au Forum des images, à 19h, pour 1h30 d’une Master Class s’annonçant passionnante .

Notre rédacteur Csaba Zombori a interviewé Jean-Louis Milesi, le scénariste fétiche de Robert Guédiguian

Retrouvez notre chronique d’un coffret Robert Guédiguian

Forum des images : Forum des Halles / 2, rue du Cinéma / 75045 Paris Cedex 01

Pour acheter votre place et plus d’infos :

http://www.forumdesimages.fr/fdi/L-Academie/La-Master-class


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Outrage

Outrage

Les six films d’auteur réalisés par Ida Lupino entre 1949 et 1966 traduisent l’état de « victimisation » dans lequel est maintenue
la femme américaine face aux défis de la reconstruction sociale de l’après-guerre. « Outrage » formalise, à travers l’esthétique du film noir, le trauma existentiel d’une jeune fille sauvagement violée. Poignant en version restaurée.

Interview d’Abel Danan.

Interview d’Abel Danan.

Pour son deuxième court-métrage, Love Cantata, Abel Danan s’est entretenu avec nous. C’est l’ occasion de découvrir un cinéaste très prometteur, que Vanity Fair vient de classer dans son palmarès annuel des jeunes talents à suivre de près.