Select Page

Festival du cinéma et musique de film de La Baule 7ème édition.

Article écrit par

Il était une fois le cinéma sera présent à La Baule pour vous faire partager les quatre jours tant attendus de cette septième édition.

Partition collective

Quatre semaines après la réouverture de nos lieux de culture tant vénérés, les hautes autorités étatiques permettent enfin l’organisation des belles grandes messes cinématographiques que sont les festivals. La première communion public-artistes autorisée se déroule dans le cadre balnéaire de La Baule. Mezza voce, au fil des ans,  la manifestation a su prendre sa place dans un paysage français riche d’initiatives.  Le simple fait de fêter sa septième édition  en est la plus belle des preuves. L’épreuve réunit cette année six long métrages, dont Profession du père la nouvelle collaboration Poelvoorde- Amèris , et le Petit Piaf le dernier petit né de Gérard Jugnot Dans les œuvres en compétition ainsi que dans le reste de la programmation, les récits qui prennent la musique pour cadre occupent une place importante. Comme dans Fisherman’s Friends où des pêcheurs des Cornouailles vont enregistrer un album de chants marins, ou dans Music, l’histoire d’une autiste qui vit dans son monde imaginaire musical.

Comment réussir à vivre en harmonie avec son entourage ? Ce questionnement nourrit plus largement les œuvres présentées cette année au public. Dans Milla, une adolescente qui tombe amoureuse pour la première fois va bouleverser sa famille. Dans Soeurs, Isabelle Adjani, Rachida Brakni, Maiwenn, partent en Algérie pour tenter de retrouver leur frère. Dans la société actuelle, il est pas toujours conseiller de jouer en solo, dans Un Triomphe, Kad Merad, un acteur en galère accepte pour boucler ses fins de mois d’animer un atelier théâtre en prison.

 

Fauteuil d’orchestre

Point d’orgue de ces journées, l’invitation d’une des plus belles plumes de la musique de film; Philippe Sarde. Le grand compositeur donnera une Masterclass ( vendredi 25) présentée par Stéphane Lerouge. Et surtout, un concert-hommage, le lendemain au palais des congrès Atlantia. On ose imaginer le flot d’émotions qui va submerger le public de La Baule lorsque les premières notes de César et Rosalie, Tess ou Fort Saganne vont prendre corps de la plus belle des façons sous la baguette du grand maitre. Son attachement à Claude Sautet  de Marco Ferreri à Hollywood, cinquante ans d’une carrière admirable et unique.

Année :

Pays :


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

She Will

She Will

À mi-chemin entre l’univers de Ari Aster et de Dario Argento, She Will de Charlotte Colbert est un film à l’esthétique envoûtante, qui n’a pourtant pas su répondre à sa propre ambition.

Cadavres exquis

Cadavres exquis

Les cadavres exquis du titre évoquent les dépouilles parcheminées de l’ossuaire de Palerme autant que l’ hécatombe de dignitaires de justice froidement assassinés. Dans ce climat chargé de gravité mortuaire, Francesco Rosi épingle la collusion des pouvoirs politico-judiciaires dans les années de plomb qui secouent l’Italie. A redécouvrir en version restaurée.

Main basse sur la ville

Main basse sur la ville

Loin de paraître datés, les films de Francesco Rosi apparaissent aujourd’hui plus prégnants que jamais. A la charnière du documentaire et de la fiction réaliste, ils appartiennent au genre didactique, qui explorent les zones d’ombre et l’opacité de la réalité sociale italienne comme l’on assemble les fragments d’un puzzle tout en ménageant une fin ouverte. Focus sur un thriller politique quasi intemporel.