Select Page

Carnet de bord du Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009

Article écrit par

Les courts du jour On remarque aujourd’hui deux films australiens très différents tant par la forme que par le traitement du thème qui les unis : l’Amour. Et plus concrètement, l’attraction sexuelle réciproque. Ainsi Summer Breaks (« Vacançes d’été », Australie, 2008, 12’), premier film de Sean Kruck, raconte une soirée de vagabondage estivale où […]

Les courts du jour

On remarque aujourd’hui deux films australiens très différents tant par la forme que par le traitement du thème qui les unis : l’Amour. Et plus concrètement, l’attraction sexuelle réciproque.

Ainsi Summer Breaks (« Vacançes d’été », Australie, 2008, 12’), premier film de Sean Kruck, raconte une soirée de vagabondage estivale où deux adolescents errent sans but précis dans la banlieue d’une petite ville australienne des années 1980. Ils croisent deux jeunes filles qui s’ennuient, et l’aventure commence.
Summer Breaks est léger et agréable à regarder. On est heureux de retrouver l’insouciance des longues vacances d’été à travers ces personnages attachants, qui vivent au présent et profitent en douceur de l’instant qui s’offre à eux. L’histoire finit bien sûr en happy end, et celui-ci nous laisse un bon souvenir en tête.

Chainsaw (« Tronçonneuse », Australie, 2007, 25’), film d’animation de Dennis Tupicoff, est pour ainsi dire l’exact contraire de Summer Breaks. Ici, l’innocence et l’insouciance sont absentes. La joie de vivre est remplacée par un mélange de cynisme, d’ironie, de sarcasme et d’amertume ; l’ensemble réussit malgré tout à faire rire le spectateur.
A partir d’images animées, Dennis Tupicoff monte des petites scènes qui évoquent divers formats télévisuels. Du film d’entreprise « Sécurité et tronçonneuse » jusqu’au documentaire sur le toreador-tombeur de femmes Luis Miguel Dominguín, le réalisateur tisse au fur et à mesure une intrigue amoureuse qui unit Frank le bûcheron, Ava sa femme, et le héros du rodéo australien. Du social à l’individuel, l’adultère observé à distance à travers les célèbres conquêtes de Dominguín, finit par prendre le devant de la scène, et c’est « en direct » que Frank découvre fatalement la liaison de sa femme Ava avec le héros du rodéo. La comédie vire lentement vers le tragique, et la fin malheureuse de ce fait divers pose une véritable question sur la nature humaine.

Deux films australiens donc, qui, plus que sur l’amour en particulier, donnent à réfléchir sur le temps qui passe en général.

Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 – Journée 0
Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 – Journée 1
Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 – Journée 2
Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 – Journée 3
Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 – Journée 4
Festival du court métrage – Clermont Ferrand 2009 : Journée 5


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Derniers Chrysanthèmes

Derniers Chrysanthèmes

« Derniers chrysanthèmes » fait implicitement allusion à la floraison tardive dans son épanouissement qui se fane avec le temps selon un processus irréversible d’étiolement. La métaphore porte ici sur une communauté d’anciennes geishas qui ne sont plus dans “la fleur de l’âge”; ravivant leurs nostalgies dans le Tokyo désenchanté d’après-guerre. Aperçu…

A l’approche de l’automne

A l’approche de l’automne

« A l’approche de l’Automne » est une oeuvre singulière dans la production narusienne, l’échappée initiatique d’un jeune provincial obligé d’en découdre avec le monde cruel des adultes sur la toile de fond de l’urbanisation galopante de Tokyo. Inédit en version restaurée 4K.