Select Page

Ardisson fait son show, en coffret !

Article écrit par

En partenariat avec l´INA, Thierry Ardisson sort un coffret sur plusieurs années de télévision, d´émissions cultes, d´invités plus divers les uns que les autres. De << Lunettes noires pour nuits blanches >> à << Tout le monde en parle >>, sans oublier << Double Jeu >>, l´animateur surnommé l´homme en noir fait son chaud, son show, bref, on ne s´en lasse pas !

« Amis de l’Homme en Noir, bonsoir !
Voici mes émissions jamais vues,
Mes émissions au casting de rêve,
Mes émissions impossibles !
»

– Thierry Ardisson –


 
 

Et si le meilleur du meilleur de la télévision Ardisson était réuni ?

Réunies sur plusieurs DVD, les sélections « parfaites » créées au montage pour l’occasion par Thierry Ardisson regroupent le meilleur de ses émissions. Homme déjà culte, toujours à l’antenne sur Canal + avec son « Salut les Terriens », Thierry Ardisson a marqué l’histoire de la télévision par sa personnalité à mi-chemin entre la curiosité et le trash. Interviewer de talent, sachant manier les mots, toujours à l’affut d’un détail osé mais aussi ayant cette incroyable capacité à passer d’une interview politique à un entretien people, l’homme en noir sait depuis des années capter la lumière.

A ses débuts en 1985 sur TF1 dans « Descente de police », puis « Scoop à la Une », Thierry Ardisson ose. Son style, novateur, pêchu, coquin, surprend les publics vite accros à ses interviews et à ses aventures télévisuelles. C’est en 1987 que sa carrière médiatique prend un tournant. Son émission « Bains de minuit », concept branché d’une télévision en immersion dans une discothèque, révolutionne le petit écran. Du show à l’américaine, le soir, en toute intimité. Enfin presque, quelques téléspectateurs, de plus en plus curieux, presque accros aux émissions d’Ardisson. Après les tenues de soirée et le champagne aux « Bains Douches », Thierry Ardisson enchaîne sur une autre émission devenue culte dans une autre boite, « Le Shéhérazade » : « Lunettes noires pour nuits blanches ». Antenne 2, concept hors normes, de 1988 à 1990. À l’origine du titre de l’émission, son don de publiciste capable de trouver un slogan choc pour des lunettes (ici, pour les lunettes Glamor).

Le secret de la réussite : des invités mis à nu

Ce qui se dégage du coffret Thierry Ardisson proposé par l’INA, c’est cette capacité dans les interviews à passer d’un sujet à l’autre, sans transition aucune, d’un invité à l’actualité brûlante sur la scène internationale à une star du rock, un chanteur à une strip-teaseuse. Parmi les extraits proposés, on (re)découvre des invités aux réponses folkloriques, originales, surprenantes. Quel bonheur d’écouter Françoise Sagan, en face à face avec l’animateur et ses questions osées, ainsi que Jean-Luc Godard, Roman Polanski ou la plus osée star du porno Marcelle La jeunesse, dans Bains de minuit.

Années « Double Jeu », années excentriques avec à ses côtés, l’humoriste Laurent Baffie, toujours la blague cocasse au coin des lèvres. On retrouve des extraits d’interviews de Frédéric Mitterrand, Jeanne Moreau, Dorothée, François Hardy, Robert de Niro, pour ne citer qu’eux. Sans gêne ni retenue, l’animateur en noir dénude des invités, en leur posant les questions les plus intimes et les plus osées, preuve d’un goût accru pour l’interview dans les moindres détails, toujours en lien avec l’actualité de l’artiste, le politique, le personnage cathodique.

         


« Tout le monde en parle », d’Ardisson ?

Le meilleur pour la fin ? Certes, l’émission « Tout le monde en parle » animée par Thierry Ardisson de 1998 à 2006 réunie une sorte de best-of des plus grands personnages médiatiques liés à l’actualité à cette époque. On pense à Mikhaïl Gorbatchev, Jane Fonda, Dieudonné – et l’interview clash sur ses propos antisémites – Brad Pitt, Matt Damon, Michel Houellebecq, Ray Charles… toutes ces personnalités interviewées de manière originale, chaque question étant ponctuée de Gimmicks (sons faits par un clavier manipulé par l’animateur, comme le célèbre « Magnéto Serge ! » pour écouter un extrait de clip ou de musique, ou la « pause Bisou », poussant les invités à faire des bisous entre eux, le « Triomphe Romain », sorte d’hommage debout fait à l’invité). Derrière l’animateur sans doute, une machine de guerre, une boite de production qu’il a créée construisant une touche Ardisson, un style, avec des fans mais aussi des ennemis.

Depuis la fin de « Tout le monde en parle », les émissions se sont succédées en perdant un peu de leur rythme, gardant toujours le même style et la même arrogance mais séduisant un peu moins les publics. Thierry Ardisson est passé sur Canal +, la seconde partie de soirée sur France Télévisions a accueilli d’autres concepts – Frédéric Taddeï côté culture, Guillaume Durand côté interviews ou encore Laurent Ruquier, qui était aux côté d’Ardisson à ses débuts réussis sur le petit écran – ayant perdu l’homme en noir qui animait cette case télévision.

 

Au final, l’Ardisson est un animal cathodique qui a révolutionné la télévision par ses techniques d’interviews et l’organisation de ses émissions, que l’on retrouve aujourd’hui dans de nombreux programmes, et qui nous manque à l’écran. Meilleur remède, consulter maladivement ce coffret proposé par l’INA, sans modération !

Coffret INA Thierry Ardisson :
DVD et coffret DVD en vente dès le 2 novembre 2010 dans tous les magasins et sur boutique.ina.fr
Programmes également disponibles en VOD et DVOD sur ina.fr
Distributeur : Arcadès
Prix : 19.90€ l’unité et 49.90€ le coffret collector

Extrait Dieudonné dans « Tout le monde en parle » (archives INA):
http://www.youtube.com/watch?v=eUZIUQg_ZOw

 


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Bandits à Orgosolo

Bandits à Orgosolo

S’il est un chef d’œuvre à découvrir promptement, c’est bien « Bandits à Orgosolo » honoré en 1961 du prix de la meilleure première œuvre à la Mostra de Venise. Oeuvre circonstancielle, directe, poignante, tournée avec des non-acteurs dans leur propre rôle de composition de bergers mutiques. Western sarde, le film dégage cette authenticité palpable et palpitante
qui ne tombe jamais dans le mélo sentimental ou compassionnel. Distribué par Carlotta en version restaurée…