Select Page

3 Amis

Article écrit par

Claire, César et Baptiste sont amis depuis l´enfance. Après une assez longue période d´absence, ils se retrouvent pour s´épauler. Claire, née sous X tente de combler un grand vide en retrouvant sa mère biologique ; César n´a pas été aimé de ses parents et Baptiste les a perdu étant jeune. Après le satisfaisant Père et […]

Claire, César et Baptiste sont amis depuis l´enfance. Après une assez longue période d´absence, ils se retrouvent pour s´épauler. Claire, née sous X tente de combler un grand vide en retrouvant sa mère biologique ; César n´a pas été aimé de ses parents et Baptiste les a perdu étant jeune. Après le satisfaisant Père et Fils, Michel Boujenah, livre avec Trois amis, écrit en binôme avec Pascal Elbé, une comédie en demi-teinte et sans grand suspens.

La première surprise s´avère être le titre. En quoi Trois amis reflète l´intense amitié qui unit à la vie à la mort ? Le titre n´est pas significatif du film. Le seul indice le justifiant se trouve dans la morale << bateau >> et le pitch : les amis sont toujours là, pour énerver ou réconforter. Mais là où César et Rosalie retranscrivait avec intelligence, ironie et ambiguïté l´amitié, Trois amis se contente de reprendre les rouages de la comédie classique (le trio, le film en triptyque, amour et méchanceté, …) en y insérant des situations burlesques pour plaire au plus grand nombre. On est satisfait de ce mélange entre sérieux et drôlerie (offrant à Kad Merad des scènes hilarantes) mais restons perplexes devant un scénario plat et des sentiments préfabriqués. Alors qu´on attend d´un film intitulé Trois amis à un portrait aux relations humaines attendrissantes et aux péripéties bouleversantes, Michel Boujenah ne surprend pas. On est devant un trio d´êtres humains banals qui cherchent inéluctablement – encore une fois – de combler un vide affectif.

Et les déceptions continuent ! A la place de répliques piquantes à la Woody Allen, Pascal Elbé et Michel Boujenah s´inscrivent dans le politiquement correct ridicule. Les échanges entre personnages sont par exemple ponctués d´un << Tigrou et Grominet >> ou d´une << Cosette >> sans oublier la symbolique des << Trois Mousquetaires >>. Est-ce l´effet campagne présidentielle ou le naïf principe du film populo-intello ?

On s´en sera douté, l´histoire est maîtrisée de bout en bout, c´est-à-dire trop. On est face à des personnages cloisonnés dans une intrigue sans ressorts. Aucune des trois ne prend le pas sur le scénario pour s´en détacher et nous emporter dans un élan de liberté, de rire et de sensibilité. Les images sont quant à elle clichées. On n´échappa pas au plan réunissant les trois amis soudés par les difficultés, filmé sur une musique complaisante et s´ouvrant sur un plan large. On devrait sortir nos mouchoirs et applaudir ?!

On rit de bon coeur sur le moment, mais que reste t-il des dialogues et des scènes qui ont fait les cultissimes Bronzés (attention les deux premiers …) ou de la puissance émotionnelle d´un Yves Montand et d´une Romy Schneider. On s´interroge encore. Enfin, les fans de Mathilde Seigner seront comblés. Bagou, allure éternelle bonne copine, franc-parler et spontanéité sont au rendez-vous mais avec un peu plus de retenu. C´est ce personnage qui est le plus agréable pour le spectateur, dégageant plus d´intérêts.

Trois amis n´est ni un bon ni un mauvais film, mais juste une comédie estivale légère et stéréotypée qui aurait pu être un peu plus creusée.

Titre original : 3 Amis

Réalisateur :

Acteurs : , , , , , , ,

Année :

Genre :

Durée : 93 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

Stella Dallas

Stella Dallas

Barbara Stanwyck délaisse les rôles juvéniles et provocateurs des débuts pour un magnifique portrait de mère dans un somptueux mélodrame.