Le temps des ovnis

Article écrit par

Film documentaire intrigant sur le phénomène des ovnis.

Festival de Rennes-le-Château

Remarqué cette année au Festival du film Insolite de Rennes-le-Château dans l’Aude, le cinquantième film de Georges Combe est remarquable. Le réalisateur a mis plusieurs années à le tourner et à le préparer car il ne voulait pas justement d’une succession d’entretiens filmés sur le phénomène étrange des ovnis qui ne laisse personne indifférent. Il voulait un film et non une émission de radio, il lui a donc fallu filmer des images et les monter pour en faire un documentaire long-métrage de près de deux heures. Ces images, dont certaines ont été réalisées en 3D, sont magnifiques et apportent finalement un plus à la série d’entretiens qui nous permettent à la fois de replacer le phénomène au cours du temps et à en comprendre la portée scientifique et psychologique. Car c’est un sujet sérieux, longtemps traité avec mépris ou sarcasme, et les entretiens constituent le socle de ce documentaire qui apporte enfin une réponse aux questions qu’on peut se poser de plus en plus sur cet étrange phénomène.

Avancées de la recherche

Certes le film ne répond pas directement à la question de l’existence de ces objets volants non identifiés, mais on peut être assez troublé par l’ensemble des témoignages qui semblent se recouper. Le film se termine pourtant sur une recherche scientifique autour de la portée ontologique de la constitution même du cosmos, des arbres et de l’humble nature humaine, laissant à penser qu’il pourrait y avoir des connexions entre tous ces domaines. On en a maintenant la prescience, mais l’humanité, comme il est dit dans le film même, n’en est encore qu’au niveau de la maternelle pour ce qui est du savoir et des connaissances qu’on attribue parfois aux extraterrestres.

35 heures d’entretiens

Le réalisateur en a bien conscience ainsi qu’il le confie au dossier de presse du film : « Dans les années 2014, Daniel Robin qui s’intéressait depuis longtemps à l’ufologie, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, me proposa de réaliser un film documentaire sur les Ovnis. Il s’agirait d’un film qui aborderait les diverses façons d’envisager le phénomène ovni, en le sortant de la vision réductrice où il était souvent enfermé. Daniel Robin contacta divers ufologues qui étaient chacun représentatif d’une direction particulière de recherche : on couvrait pratiquement tout le spectre des hypothèses, des plus matérielles à des visions plus psychologiques du phénomène…  C’est ainsi que près de 35 heures d’entretiens ont été filmées. A partir de cette matière, un scénario s’est imposé de lui-même pour constituer la trame de cette quête. » En effet, quelque vingt scientifiques, tant mathématiciens que philosophes, ou encore écrivains et ufologues apparaissent à l’écran pour tenter de donner une image présentable et acceptable d’un phénomène qui possède encore beaucoup de zones d’ombre mais que l’éclairage du savoir tend à éclaircir. Parmi lesquels : Fabrice Bonvin (psychologue et écrivain), Marie-Thérèse de Brosses (journaliste à Paris-Match et écrivain), Gildas Bourdais (écrivain ufologue), Ludovic Chapier (ufologue, économiste et chercheur indépendant), Jean-François Clervoy (premier astronaute français, Atlantis et Discovery), Jean Goupil (ingénieur électronicien, recherches sur les rayons Gamma), Commandant Jean-Gabriel Greslé (pilote US Air Force, puis Air France), David MacDonald (directeur international du MUFON aux USA), Joël Mesnard (éditeur de la revue Lumières dans la Nuit de 1988 à 2014), Nicolas Prantzos (astrophysicien Directeur de recherche au CNRS), Philippe Solal (professeur agrégé de philosophie, docteur en épistémologie), Jean-Pierre Troadec (Institut des Hautes Études de Défense Nationale, auditeur), Jean-Jacques Velasco (ingénieur, ancien responsable du GEPAN au CNES). Si bien qu’on pourrait se demander comment de telles sommités pourraient se tromper tous ensemble sur le problème des ovnis.

Réalisateur :

Genre :

Pays :

Durée : 112 mn


Partager:

Twitter Facebook

Lire aussi

WESTFIELD STORIES SAISON 2

WESTFIELD STORIES SAISON 2

Interview de Nathalie PAJOT, Directrice Marketing France d’Unibail-Rodamco-Westfiel. Elle nous présente la deuxième édition du Festival de courts-métrages Westfield Stories auquel est associé Kourtrajmé, le collectif de jeunes cinéastes crée par Ladj Ly.

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Cycle Mani Kaul, cinéaste féministe de l’errance et du voyage intérieur

Le cinéma de Mani Kaul dépeint subtilement la manière dont la société indienne traite ses femmes. On peut qualifier ses films d’art et essai tant ils se démarquent de la production commerciale et sont novateurs par leur forme originale. Avec une âpreté et une acuité douloureuses, le réalisateur hindi décline le thème récurrent de la femme indienne délaissée qui subit le joug du patriarcat avec un stoïcisme défiant les lois de la nature humaine. Un mini-cycle à découvrir de toute urgence en salles en versions restaurées 4K.

Le chant des vivants

Le chant des vivants

Quitter son pays, essuyer les coups, traverser la mer… Mais si le pire était à venir ? Survivre n’est pas un tout. Cécile Allegra propose à de jeunes exilés de penser l’après, par l’art-thérapie. Le chant des vivants est une douloureuse mélodie de laquelle advient une merveille cinématographique.