Berlinale 2017 : Jour 6 et 7


Berlinale 2017 : Jour 6 et 7

Une sélection politiquement engagée avec "L'autre côté de l'espoir" et "Beuys".

Article de Anna Paula Honig



L'autre côté de l'espoir : une fable politique

Le réalisateur finlandais, Aki Kaurismäki a présenté le deuxième volet de sa trilogie sur l’exil. Une belle perle du cinéma politiquement engagé. À Berlin, Aki Kaurismäki a lancé un appel à la résistance. Lors de la conférence de presse, il résume pourquoi il fait du cinéma. Il souhaite tout simplement que les deux, trois personnes qui iront voir son film “se disent qu’elles partagent une même humanité”. Demain, “c’est peut-être vous qui serez réfugié”. L’autre coté de l’espoir est une leçon d’optimisme. Khaled, est un réfugié syrien, qui après un long périple arrive en Finlande pour demander l’asile. Son destin croise celui de Wikström, qui vient de quitter sa femme. Wikström décide d’acheter un restaurant lugubre, où Khaled finira par travailler. L’art de Kaurismäki réside dans une apparente contradiction. Avec un humour froid et absurde, il nous touche au plus profond.
 


L'autre côté de l'espoir - crédit photo : Malla Ukkanen, Compétition 2017
 

Beuys
: le pouvoir de l’art pour changer le monde


Le seul documentaire à être parvenu en compétition cette année à La Berlinale explore la vie controversée de l’artiste allemand Joseph Beuys. Le film d'Andres Veiel repose exclusivement sur des images d’archives. L’artiste allemand, de renommée internationale, interrogeait lui-même la notion d’art. Pour Joseph Beuys il n’y a pas de différence entre l’art et la politique. En tant que professeur à l’Université des Beaux Arts de Düsseldorf, il acceptait tout le monde, car selon lui, nous sommes tous des artistes. Beuys est un film captivant, car il nous rappelle que la fonction de l’art n’est pas “de décorer le salon”, mais d’inviter à la réflexion, de provoquer des réactions, voire de changer le monde. En sélectionnant L’autre coté de l’espoir et Beuys, la Berlinale confirme sa réputation de festival politiquement engagé.


Précédents articles sur la Berlinale 2017 :
Berlinale Jour 1
Berlinale Jour 2 et 3
Berlinale Jour 4 et 5



Image d'en-tête : Beuys - crédit photo : Ute Klophaus



Logo IEUFC