Berlinale 2017 : Jour 1


Berlinale 2017 : Jour 1

Le 67ème Festival de Berlin s'est ouvert en swing avec "Django" d'Etienne Comar, film sur le légendaire guitariste de jazz Django Reinhardt.

Article de Anna Paula Honig



La musique inoubliable de Django Reinhardt triomphe partout en Europe, alors que ses frères tsiganes sont tués par les nazis. Django raconte cette période difficile de sa vie, quand il doit fuir Paris en 1943, occupé par Hitler.

C’est le premier film réalisé par Etienne Comar, qui est connu comme scénariste et producteur (Timbuktu - Abderrahmane Sissako, 2014 ; Des hommes et des dieux - Xavier Beauvois, 2010 ;  Mon roi - Maïwenn, 2015).

Reda Kateb est excellent dans son rôle. Il incarne à merveille ce musicien qui doit faire un choix politique malgré lui. Comment se défendre contre la folie ? Ici, c’est la folie dans le sens négatif. Nous parlons d’une folie qui semble contredire tout ce que nous pensons avoir appris sur l’humanité. Django est un film situé dans le passé, mais qui résonne beaucoup avec le présent, sur la manière d'affronter l’injustice. En racontant la vie difficile de Django Reinhardt et de ses frères tsiganes face à la terreur des nazis, Etienne Comar signe une oeuvre de pure résistance.
 


Crédit photo : Roger Arpajou - Compétition 2017


Un début de festival fidèle à sa dimension politique


Comme chaque jeudi, premier jour de festival, l’ambiance fourmille. Les rues de Potsdamer Platz se remplissent d’amoureux de cinéma, de journalistes, de réalisateurs à la recherche de producteurs, de producteurs à la recherche des nouveaux talents, et des Berlinois curieux d’intercepter des stars sur le tapis rouge. Tous affrontent cet air glacial du mois de février, le plus froid de Berlin. Rien de plus beau que de s’asseoir dans une salle entouré par d’autres cinéphiles et de discuter de ces films qui viennent du monde entier.

Cette année la dimension politique du festival semble encore plus ouvertement assumée. Paul Verhoeven, le réalisateur néerlandais de films américains comme Basic Instinct (1992) et Starship Troopers (1997), a changé récemment de registre en réalisant un film d’auteur européen, Elle (2016), avec Isabelle Huppert. Paul Verhoeven espère voir des films "controversés”.

Lors de la conférence de presse du jury, plusieurs de ses membres ont lancé un appel contre la politique du président américain Donald Trump. L’actrice Maggie Gyllenhaal assure que “de nombreuses personnes dans mon pays sont prêtes à résister”. Quant à l’acteur Diego Luna, avec un sourire aux lèvres, il parle du projet de mur entre le Mexique et les Etats-Unis, il voudrait “enquêter sur la façon d’abattre les murs”, car à Berlin il y aura de nombreux experts en la matière.

Pour Dieter Kosslick, le directeur du festival, Django est un film sur la difficulté de survivre à une menace existentielle. Cette menace ne pouvait pas l’empêcher de continuer de jouer. C’est un message politique fort par les temps qui courent.


Le 67ème Festival de La Berlinale se déroule du 9 au 19 février 2017.



Crédit Image d'en tête :  Roger Arpajou
- Compétition 2017,




Logo IEUFC